Pendant le weekend

Dix sept onze quinze

(deux heures dans la suie : récupéré tout de même le cahier que je ne vais pas tarder à aller donner au Musée de l’Histoire de  l’Immigration; vu « les mots et les choses » sous la couche noire, pas eu le courage, la force, la foi, l’envie d’en faire une photo) (et à chaque visite, la même dévastation : puisque la fenêtre de la cuisine a disparu, des pigeons viennent siéger dans les décombres…)

avion ciel

(il y avait cette chanson « partir » qu’elle -ma mère- aimait assez « depuis l’enfance/je suis toujours en partance« ) (place de la république/coin faubourg du temple fontaine au roi/coin faidherbe face au palais de la femme : quel cataclysme, envahi de pieds/micros/caméras/bonnettes/journalistes/fils/boites/fleurs/bougies : ce monde…) (un avion qui s’envole pour ailleurs/partir avant qu’on meurre)

Share

Laisser un commentaire