Pendant le weekend

Quatre vingt neuf trois/ Vingt huit cinq

 

 

(de 10 am. à 4 pm. si on veut, on peut aller visiter le hangar en plastique défaillant qui abrite l’avion sur l’aérodrome de je ne sais où : Lehigh Valley, aux « portes » de NYC dit le blog) (je me marre quand même : je suis taquin, ça va sans dire) (ça veut dire en heure locale entre 18 et 24 taleur, tu m’as compris)

roses 23 mai 2

(je pose un bouquet de fleurs -c’est le même que celui de lundi mais c’est égal on a changé de point de vue – c’est pour dire que je ne suis pas non plus chien avec leur aventure à cent millions de dollars) (c’est aussi pour la fin de ce billet) en tout cas, je vais bosser (ça me chagrine toujours, ça) (j’aurais dû naître autre, le samedi vers midi j’irais déjeuner au cercle, puis j’irais ensuite en décapotable au golf jouer avec qui je parlerai d’autres choses avant d’aller m’habiller pour le soir – à moins que je  sois parti dans les îles) (à cent millions de dollars) (je vais me plaindre bientôt tu vas voir) (je ne désarme pas pour autant)

vie pourrie

tu sais quoi ? je pense à Rémi Fraisse, il y a un an et demi : que la paix règne sur son âme et les nôtres, mais il y a à la Pitié Salpétrière, aujourd’hui même, un type entre la vie et la mort. Je ne sais pas, une loi vaut-elle la vie d’un type ? Merci à ceux qui nous gouvernent, merci aux mesures de gardes de la paix et aux brigades d’intervention… Ca ne durera pas.

Share

Laisser un commentaire