Pendant le weekend

Dix neuf cent quarante et un

(les merveilles se sont réveillées, voilà tout) (mais je suis déjà parti, quelle pitié) (j’aurai du retard sur le rétro-alphaville, mais je pose ici) T comme Tallinn (Estonie)

T comme Tallinn (Estonie)

joli port, froid d’hiver mais on y vend des glaces quand même

T comme Tallinn 2 (Estonie)

(back in Paris vers le 6-7-8 cent soixante-et un-deux) (je n’aurai pas vu l’arrivée, ni le départ du Caire, de l’avion solaire, quelle pitié (bis))

Share

1 Comment

    En fait, pourquoi voyager alors que tout se trouve sur Internet ?

    Bon, d’accord, sauf des personnes en chair et en os, mais, après tout…

    Bonne vacances !

Laisser un commentaire