Pendant le weekend

Dix huit deux cent soixante deux

 

 

 

Les nuits sont difficiles, mais il faut bien qu’on dorme

il-faut-bien-quon-dorme

c’est dans  la fatigue, on attend qu’un métro arrive

quai-metro-botza

sous l’oeil innocent des photos, on le prend on s’en va, on avance sur le chemin du jour, rendez-vous de l’autre côté

luxembourg-fleurs-jaunes

du jardin (si on ôte l’espace, on trouve un acteur)

luxembourg-2-moins-jaune

on force un peu le trait, un peu la chaleur dans les jaunes, un peu d’autres habitants de la planète

oiseaux-pelouse

on partage les pelouses

mouette-pelouse

et on partage les ciels

oiseaux-ciel

nous autres qui vivons dans le béton, le goudron, les miasmes des autos/camions/bus/chauffages et autres humeurs de robots, nous n’avons guère le choix de ce que nous respirons : ici est le jardin des sénateurs, élus par leurs pairs, et leur usine que leur offre la république – comme des émoluments qui ne sont pas chiches – il peut encore être parcouru par le peuple

marcher-telephoner

en tout cas, il faut bien qu’on travaille

il-faut-bien-quon-travaille

(merci pour le café, Employée, la photocopie et le titre « Marcher droit, tourner en rond » (Emmanuel Venet, chez Verdier) que je me suis offert plus tard, tris et corrections affirmés mais non encore commandés, à la librairie du 104, bruits musiques danses fureurs cinéma et autres joyeusetés, dans l’après midi) et rejoindre à pied sans autre photo sinon celle pour le notulographe

copilote-lunettier

pour six heures des dragons cracheurs de feu

passage-colbert

tout en pensant à Asli Erdogan (on n’enfermera pas sa voix, non) pour qui, à l’aiR Nu (deuxième carte postale), nous nous mobilisons (la lecture de 36 secondes -c’est vendredi, c’est sacré comme le poème express – et un appel : relayez, n’hésitez pas à nous écrire ici ou là)

 

 

Share

4 Comments

    Le ciel est jaune au-dessus des sénateurs (que l’on consulte parfois)…

  • @Dominique Hasselmann : sans doute un peu trop (merci pour la coquille) (le jaune du ciel, pas la consultation des sénateurs)

  • Merci Piero, pour le relais et, par ailleurs, le soutien

  • @Anne Savelli : le relais c’est le minimum syndical… le reste, c’est l’amitié… à bientôt

Laisser un commentaire