Pendant le weekend

Dix onze 375/6

 

 

(c’est un peu plus simple comme ça) (la date je veux dire) hier il y avait ce tableau au menu des illustrations

ou, si tu préfères

qui se nomme « L’homme au turban rouge » (Jan van Eyck, 1433)(il semble que ce ne soit pas un turban, mais une espèce de chapka – comme en portait notre ami Sherlock Holmes – dont on a relevé les oreilles – il les relevait aussi – pour les tordre en un joli noeud) qu’on peut voir chez sa très gracieuse Majesté, mais au musée National Gallery depuis 1851. Il se peut qu’il s’agisse d’un auto-portrait – soit l’ancêtre à l’huile du selfie.

au ciné c’était aussi « Paris pieds nus » une fable guillerette (Abel et Gordon, 2017) pas réussi à rire de cette affaire-là pourtant assez sympathique (je ne ris pas non plus aux films de Jacques Tati (je ne le goûte point), ni à ceux de Pierre Etaix (en revanche, lui je l’aime encore assez bien mais il nous a quitté il y a peu, je crois), t’inquiète) (le 14 octobre dernier, soit le 228 mars)

dans le poste, l’ignoble tribune ouverte au putatif présidentiable libéral (par la grâce de Moitié Galeux, mon chou, j’imagine bien), pour parler d’histoire (j’ai fermé le poste pour quelques jours)

J’asq. 14 la rue des Colonnes (sise à Paris, dans le 4) en compte quarante ( ce genre de certitudes fait chaud au coeur).

Share

1 Comment

    moi je suis passée chez France Musique
    oui ce n’est pas un turban mais un chapeau de velours soigneusement plissé

Laisser un commentaire