Pendant le weekend

Six cinq 67 (an II)

 

 

il a encore fallu bosser – d’ailleurs ça continuera aujourd’hui, des billets des posts des photos des mots des histoires j’en sais rien, pas été au ciné mais vu D. déjeuner quelque part du côté du boulevard (steak de thon légumes à la basquaise côte du Rhône) (merci) on a parlé de ceci et de cela comme tu penses bien

il y a des images du robot que je cherche et regarde beaucoup ces temps-ci (Venise me manque sans doute – mais surtout Trieste, et le reste de l’Adriatique)

(je ne connais pas la côte dalmate, un peu les Pouilles, j’aimerai retourner sur la presqu’île du Gargano, je voudrais m’en aller)

je m’en irai un jour (en attendant, je suis allé voir TNPPI qui dormait, recroquevillée, que puis-je faire, la réveiller ? non, une caresse un baiser, mon amie)

J’asq 34. la « chasse immobilière » est une qualité revendiquée par certaines officines (on trouve bien aussi des « chasseurs de tête » et ça ne trouble que ma pauvre naïveté – la prédation est pourtant manifeste dans notre monde « libéral », et prônée par tu sais bien qui) (une chasse d’eau serait plus indiquée, mais qui pour l’actionner ?)

et puis j’ai croisé cette autre officine de cosmétiques qui indique sans doute la qualité (espérée, probablement) de proie emprisonnée de sa clientèle (en léger rapport, je me suis souvenu des chasses, safariesques, de crâne d’oeuf, de celles, à courre, des Pinçon-Charlot)

 

 

Share

4 Comments

    grand merci pour ce rêve de voyage
    un de mes petits cadeaux du matin avec le plaisir d’être en pyjama à cette heure ci sans ouvriers dans l’antre ou la cour, les photos de paysages paisibles qui se multiplient sur Facebook et des fichiers de poèmes trouvés dans ma boite aux lettres
    bonne journée à vous

  • Je me demande bien pourquoi « le robot » n’a pas flouté la tête de la statue tout en haut de sa colonne… ?

  • Vous me rappelez ce texte « Chasseur de tête » que je vous avais confié en échange de votre « Pour tout bagage » il y a de cela un certain temps

  • @brigetoun : ici il pleut (vous avouerez… je prépare un autre rêve de voyage pour Lisbonne et demain (zeugme))) bonne journée à vous
    @Dominique Hasselmann : c’est sans doute parce qu’il s’agit d’une allégorie de la Fortune (le robot fait la doifférence…) (en fait elle est trop loin pour qu’il la perçoive – c’est le zoom spécial (C) »pendant le week-end »…)
    @l’Employée aux écritures : je me souviens, il s’agissait là de l’un des premiers vazco…

Laisser un commentaire