Pendant le weekend

Vingt neuf Trente dix (610-11)

 

 

deux images pour faire passer le temps (on nous prend une heure, on nous la rend, on nous l’enlève, on nous la redonne) (quelle heure est-il/quel temps fait-il ? j’aurais tant aimé cependant/ Gagner pour vous pour moi perdant / avoir été peut-être utile)

(je ne ressens pas de haine envers Aragon qui m’a fait passer tant de bons moments en métro) (non plus que contre Jean Giraudoux, quand j’interprétais l’ange de son Sodome et Gomorrhe)

les images, on ne sait trop à quoi ça correspond (je vois cependant ici une mauvaise nouvelle, alors j’encourage à ne pas lâcher prise, tenir et encore tenir c’est juste la vie qui va) (en spécial dédicace à Pierre Ménard ceci) (et sur ma planche le pain avec Pierre Michon, ça va aller)

au ciné la palme d’or 2017 (je ne cite même pas tellement le truc pue) (normalement la palme d’or on ne la voit que sept ou huit ans plus tard, avec raison je suppose – c’était dans le temps – ici au jury Pedro Almodovar, Agnès Jaoui, Jessica Chastain, Will Smith, et Gabriel Yared pourtant)

en dvd « Bird » (Clint Eastwood, 1987) magnifique et terrifiant; « Brazil »(Terry Gilliam, 1985)  terrifiant et magnifique

Une pensée pour les amis et la famille de Jacques Sauvageot qui vient de décéder.

Share

2 Comments

    en communion à peu près totale

  • @brigetoun : :°))

Laisser un commentaire