Pendant le weekend

25/11 – 637

 

dédicace à Anne Savelli, pour sa prestation d’hier soir à la maison de la poésie – ici un homme à sa fenêtre (palazzo Stern quand même)

un peu toujours à l’écart – pas de chance, le repas avec les amis était prévu de trop longue date – d’ailleurs le suivant, prévu le 21/1 ne saurait non plus être remis – mais aujourd’hui (enfin,hier) trop tristement terrifiant (235  305 morts aux abords d’une mosquée à Bar al-Abed – on ressent la honte d’être de cette espèce-là qui tue, mutile, viole ses semblables, l’horreur en plein désert…) on devrait mettre du noir partout

passé la journée à tenter de faire quelque chose, mais non – enfin si mais peu du moins – poser et chercher des images pour une autre tentative d’écriture du 7

alors que sur la planche attend le pain (perdu mon portable temporairement)

ici une manivelle qui attend son usage dans l’atelier des établissements Babouot (à finir l’introduction dite – ça vient quand même)

mais l’envie de rien, la pluie ou le gris sans doute

Share

2 Comments

    Les pieds dans l’eau à Venise : maisons nées des profondeurs… 🙂

  • envie de rien itou (enfin si en principe musique cet après-midi, on verra si allègre)
    mais en arrêt devant dernière photo

Laisser un commentaire