Pendant le weekend

Dix-sept -17 – 629

 

 

non seulement je n’ai pas défilé (je me suis défilé) mais en plus j’ai travaillé ( allez avoir ce qui pousse les gens au travail) (les nombres s’accumulent, les jours où cette loi – ni loi ni travail, pourtant – a commencé d’être combattue s’ajoutent à ceux où les ordonnances ont été prononcées) (l’hypocrite les signant en direct à sa télévision qu’il va brader, réunir, découper pour finir par la dépecer – avec sa femme d’affaires aussi cupide et avide que quiconque de cette corporation aux commandes – jamais il n’a été question de ça, elle porte plainte mais elle même est -elle dupe ?) ça ne peut pas non plus nuire excessivement( je veux dire : le travail), le petit nouveau est arrivé, ça donne ceci

où il y a peut-être un peu trop de rue (est-ce mieux ?

bah, cadrer cadrer il en restera toujours quelque chose) c’est le matin qu’en sortant il fait trop froid  (Robert Hirsch a tiré sa révérence, je me souviens de ses rôles dans « Pas question le samedi’ (Alex Joffé, 1965) vu au cinéma Picardy si je ne m’abuse)  j’ai repris le chemin du séminaire où on parlera rhinocéros

avant ça passer sur le pont (pas vu le volatile, là-haut, il n’a pas besoin non plus tellement de moi)

s’être encore entendu dire que « les signatures commencent aujourd’hui – c’était hier dans un message d’avant hier – on a bon espoir) (ce qu’il faut d’espoir pour tenir, jt’en parle même pas) (je me souviens de Vieste et du promontoire du Gargano)

 

Share

2 Comments

    moi aussi me suis défilée… et ils avaient dû être rejetés hors rempart
    mon coeur était avec eux, n’en ont rien su

  • Rhinocéros… André Gunthert au rdv…

    Dire qu’à la Bastille on aurait pu avoir un éléphant… !!!

    Mais les cirques n’ont plus bonne presse et bientôt on se passera d’animaux comme, peut-être, de clowns (à moins que Macron, dans le rôle du pâle Monsieur Loyal…) 🙂

Laisser un commentaire