Pendant le weekend

664 – 22_12_2017

 

 

bientôt le tunnel (boulot/fêtes/boulot/fêtes/boulot/fêtes/ ça donne le tournis) croisé l’homme au cadre dans le métro

il dormait mais portait des gants, cette attitude (mais où me dirigeai-je ? je ne sais plus), la nuit en passant par la place de la mairie je m’étais presque senti à l’époque du petit père des peuples

j’ai volé cette photo à Dominique Autrou je crois bien, j’espère qu’il ne m’en voudra pas, travaillée, regardée, admirée, louée et finalement prise – Isle-les-Villenoy dit la géolocalisation…?  –  postée sur instagram je crois bien

recadrée, je ne le savais pas en le faisant, mais à présent elle me fait à présent penser au film de Jean Cocteau, « Orphée » (1950) commenté aujourd’hui au SILO

 

 

Share

3 Comments

    Bien cadrée, la première photo…

  • joliment cadrée (mais un faible pour la dernière)

  • Ah Isles-lès-Villenoy :
    «Le 30 décembre 2014 le préfet de Seine-et-Marne a autorisé l’exploitation d’une décharge de déchets de chantiers à l’entrée du village pour une durée de 11 ans et un stockage de 1 031 000 de tonnes de gravats3.» (Wikipédia, section « politique environnementale »)
    Enfin, le Grand Paris mérite sans doute quelques menus sacrifices.

Laisser un commentaire