Pendant le weekend

15 janvier 687

 

 

lectures et cinéma (ménage et repos) commandé les nouvelles de Katherine Mansfield (c’est elle, là) morte à 35 piges, ça fait de la peine, tuberculose me dit-on

il y avait dans le poste ce documentaire en deux parties sur le producteur Gérard Lebovici (france q vers 13.30) , mais je ne vois pas trop le trait d’union avec cette photo-ci

 qui voit Robert Bober et Georges Perec vers « Ellis Island » en train de rechercher des traces du passage du grand-père de celui-ci (tirée d’un livre publié chez POL je crois bien) , on est passé à la binaf pour l’expo (11 euros l’entrée stuveux) sur les paysages mais y’avait trop de monde, il y avait là des merveilles d’Antoni Clavé (ici l’une des matrices pour produire certaines de ses images magnfiques)

puis une visite aux globes

de Coronelli

ces deux merveilles qui voisinent  : encore une fois à nouveau frémir de rage devant le sort fait aux arbres dans cette espèce de fosse, même pas un jardin, rien : une honte (ça c’est Paris 1)

au cinéma « Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia » (Sam Peckinpah, 1974) nul sur tous les points (image scénario direction et jeu des acteurs musique) (on peut se tromper) (limite fachistoïde) au forum des images, en repassant sous ce qui est appelé « la canopée » : une horreur minérale, pourquoi ce bâtiment sans aucun végétal (un toit végétal, ça n’existe pas, des arbres de l’herbe de la vie, rien mais des magasins pour le prolo (pas de luxe ici, tu comprends bien) et personne sinon le froid (ça c’est Paris, 2) (merci qui ?)

en lecture « Porporino » Dominique Fernandez

14/01/2008 il y en aurait beaucoup d’autres et aussi des sites

je ne suis pas auteur, j’irais pas à bron mais je laisse quand même : 
l’oeuvre au noir margo yourcenar folio
les nouveaux blessés catherine malabou bayard
les vivants et les morts gérard mordillat ivre de poche (pas lu, mais cadeau de noël : je le remets l’année prochaine)
les 3 tomes de l a destruction des juifs d’europe raul hilberg folio (j’ai pas fini mais je m’accroche)
travailler peut nuire gravement à votre santé annie thébaud-mo
michel villette catherine vuillermot la découverte
la farce des damnés antonio lobo antunes points seuil
atelier 62 martine sonnet temps qui passe (en janvier, j’ai pas fini, mais j’ai commencé l’année dernière sur remue net)
à l’aveugle claudio magris gallimard arpenteur
ces messieurs de lazard martine orange albin michel
charonne 8 février 1962 alain dewerpe folio

stendhal, balzac et bon : c’est – ce sont- des classiques (! le flatteur : relire le corbeau et le renard…)

duras beckett et d’autres amis de théâtre
la musique aussi
dommage pour le ciné…
tout ça est fort mélancolique, il me semble

Share

3 Comments

    Hier, sur mon blog « Métronomiques », j’avais justement mis un lien sur Robert Bober, en réponse à un commentaire…

    Un éditeur assassiné : il en est peu, Gérard Lebovici a dû se trouver dans une « situation » (au sens Debord du terme) plutôt compliquée : cela ferait pourtant un scénario très intéressant de polar politico-littéraire mais le cinéma français n’y touchera pas – Yves Boisset s’est retiré des voitures ? – même si Pierre Assouline l’a déjà écrit.

  • @Dominique Hasselmann : on devrait se mettre à l’écrire, ce scénario, Dominique…

  • je vous attends
    et merci pour tout le reste du billet (Katerine Mansfield oui tuberculose… et par elle et quelques autres Hyères et les alentours sont devenus provisoirement lieu célèbre)

Laisser un commentaire