Pendant le weekend

675 – deux janvier dix-sept

en dvd : « Le dernier des Mohicans » (Michael Mann, 1992); au ciné : « La tour infernale » (John Guillermin, 1974); en dvd « The Player » (RobertAltman, 1992) mise en abîme roborative (et une distribution longue comme le bras)

précédemment au ciné « Les bienheureux » (Sofia Djama – sur l’image, en blouson bleu, avec Lyna Khoudri, actrice du film) (2017) magnifique

Et puis l’année dernière, on passait par la place pour aller réveillonner

et puis le soir ça criait dans la rue – c’est cette injonction à faire fête qui pèse vraiment (spéciale dédicace @brigitte célérier : la statue est bien sur la place mais tournée vers le centre de Paris – je ne suis pas sûr qu’on la distingue bien, là – tournée vers la Bastille, disons – déplacée donc : sur la petite placette où elle se trouvait, des jardins clôturés) et j’ai récupéré des images du portable atteint par l’obsolescence programmée – son port est défectueux, l’écran s’est fendillé après une ou deux chutes, et réparer l’un sans changer l’autre ne se fera pas à moins de cent euros)

ici cette librairie merdique a changé de local – à dix mètres, dans la rue de Fleurus, toujours Stanislas – là en passant sur le canal en regardant vers l’ouest

et pour finir cette alimentation générale de la rue du faubourg (reprise – quel honneur,mon prince…! – par l’ami Jacques Barbaut en son barbOtages du 3/1/2018) (avec nos compliments)

tous  mes voeux pour 2018 – en spéciale dédicace à l’hypocrite de service (on n’oublie pas) (l’espèce de dictateur – 4000 emprisonnements récents – reçu comme un pape : c’est wtf manu qui s’y colle et c’est le 5 de ce mois) (c’est du propre)

 

Share

1 Comment

    la staue se distingue et en effet elle a profité de mon départ pour traverser l’avenue Ledru Rollin (nom donné de mémoire, l’ai arpentée et re-arpentée mais suis plus certaine du nom)
    j’aime le nom de l’épicerie
    pour le dernier j’évite de m’intéresser à lui, aimerais la réciproque

Laisser un commentaire