Pendant le weekend

26 février 728

 

dans le froid coupant, soleil au marché (bof) et lecture – la journée cool – images dans le métro (un couple d’italiens, un autre ami hors champ et un type qui se demande ce qu’il fait là

) faire le point des centrales, illustrer et envoyer §3, imaginer et travailler à quatre mains, enfin un mur tranquille dans ce monde de brutes (la meilleure des publicités)

évidemment ces genres de baquets pour éviter que des gens puissent s’assoupir – ou même dormir, quelle horreur ! – cette façon de faire est encore plus obscène dans ce froid (unpleasant design ça s’appelle dans le joli monde contemporain de maçon) (mais qu’on se rassure, on rénove les stations) – je la mets deux fois

(la une est mieux, en effet)

au cinéma « Centaure » (Aktan Arym Kubat, 2017) présenté à Berlin (Berlinale 2017) film kirghiz (une des ex-républiques socialistes soviétiques d’Asie centrale – on se souvient du « Continuer » de Laurent Mauvignier qui se déroulait, pour partie, dans ces montagnes) paysages sublimes, acteurs et scénario en acier (montage avec des plans de coupe un peu lourds) mais une merveille à ne pas manquer (les hommes les femmes les chevaux les abruti.e.s les montagnes : une merveille)

 

il faut savoir s’arrêter, 27 février 2008, 00:12

grand type, tout noir, Pierre aussi, agent de sécurité mais ami pro, se penche vers moi, hilare « casse toi, pauv’con ! » ; il rit, je ris et je lui dis « me touche pas, tu vas me salir », il rit, je ris : on se marre, mais de seulement écrire ce dialogue me fait froid dans le dos, tout comme le costume bleu à fines rayures blanches porté par, la cravate bleue foncée, les rides, la rolex et ce délit de sale gueule

Share

2 Comments

    Les bancs ont été bannis, on se demande pourquoi il y a encore des sièges dans les « voitures » du métro : ça empêche d’entasser le double de personnes.

    Et ça éviterait que certains lisent (se croient chez eux) ou se reposent (ils n’ont qu’à attendre d’être à leur bureau…).

    Vraiment, quelle perte d’espace et d’imagination !

    Perso, je préfère la couleur des mandarines de la deuxième photo… 🙂

  • obscène oui, mais bel accord/désaccord avec la plage de calme vert

Laisser un commentaire