Pendant le weekend

10 juin 832

 

 

il y avait trois autres enquêtrices en bas des marches, je me suis posté en haut, voilà tout – cadences pauses tablettes, tout le contraire de mon travail – on discute un peu, les gens parlent, détendus, affables parfois, on se souviendra qu’on n’a rien vu venir sans doute – les blocs se consolident, les fachos partout, l’extrême droite peste brune ou bête immonde on n’aura pas su choisir, Cassandre peut-être – tandis que le temps reste à la mousson… On a marché des kilomètres, croisé le lion à République (déjà dans les acquis : 328 bis)

on a loué un Dvd, en sortant, ce couple

ils allaient sans doute au restaurant, la femme prit de l’argent, le type marchait à petits pas : ça c’est Paris, vont viennent les habitants, pour le reste vaquer : j’ai vaguement eu peur de les perdre mais non

en partant pour rejoindre les Arts et Métiers, cette vue sur le bord cadre en bas à gauche du coureur à pied qu’on ne cesse de croiser – une espèce de figure tout le temps à courir, s’entraîne, court et court – un nombre impressionnant de mes contemporains pratique ce sport, c’est aussi Paris, tout le kit couleurs ou noir à l’épaule des compteurs, aux oreilles des écouteurs, courir courir

en Dvd Pentagon Papers (Steven Spielberg, 2018) Merryl Streep cette présence (les bons sentiments, la force de la presse et la constitution étazunienne – quelque chose de frelaté, mais dire quoi) – j’ai vu une image du peroxydé qui lève le poing, un peu comme (l’abject) benito il y a près d’un siècle – on n’entend pas les bruits de bottes ? quelle calamité que ce monde

 

8. couleurs, 10 juin 2008, 21:44

Les magnifiques photos de Jane à Haïti, à la galerie du 13 rue des saints pères juste après avoir vu ma tante : » on voit les choses dans les yeux, c’est dans le regard ». Oui, le regard

 

 

 

Share

2 Comments

    et les voyant courir un fugitif, très fugitif, sentiment de culpabilité

  • Cours, camarade… 🙂

    La tachychardie, sport incontournable !

Laisser un commentaire