Pendant le weekend

11 août 894

 

 

petit billet de retour éphémère pour apporter deux variations aux chapeaux verts ou autres de paille d’Italie de l’Employée aux écritures et contribuer ainsi à ses/ces Variétés parisiennes qui plaisent tant rive droite. Ici image de 2016 (le robot ne date guère plus précisément)

où on devine que le lieu (outre l’apport par l’image de la réalité de l’adresse – coin Saint-Jacques pour les puristes) n’est pas exempté d’affichage sauvage, ce qui est confirmé par une autre image (datée elle, de juin 2012 – soit juste après le déboulonnage de l’ignoble par l’infatué (autre cadrage) avant que ce dernier ne soit chassé par le minuscule hypocrite)

addenda : il se trouvait dans la bibliothèque familiale ces 3 hommes en un bateau, ainsi que ces carnets du Major Thompson, enrichis, il me semble me souvenir, des aventures d’un certain »Michel »(je ne les lisais pas) mais aussi (ce qui avait provoqué un élan de larmes, amères, profondes, intarissables) « Le vieil homme et la mer »

 

Pendant le week-end reprend tranquillement, à un rythme probablement moins soutenu (mais que sait-on de l’avenir ?) avec quelques carnets de voyages et suite des autres feuilletons informels et textes illustrés d’atelier.

Share

2 Comments

    Bonne reprise tranquille et merci pour la contribution aux Variétés parisiennes (je m’en vais ajouter le lien vers ici à ma dame au chignon vert)

  • Bon retour dans la civilisation du fichage sur Internet !
    @dhasselmann, matricule 2117

Laisser un commentaire