Pendant le weekend

16 août 899

 

il fait beau – c’est chômage, prendre des rendez-vous urssaf (un crédit mémorable sur la feuille récapitulative : à ne pas croire – erreur de la banque en votre faveur comme un monopoly – je n’y crois pas, j’y vais) (mettre en place la découverte des pièces à produire pour l’obtention d’une carte améthyste – la mairie du bled aide les vieillards à se déplacer) (cette propension de ce monde à ne pas vouloir voir et regarder en face la vieillesse (jte parle même pas de la mort) a quelque chose de dérisoire et de pathétique : faire du sport, manger crétois et vivre le plus longtemps possible ? quelle plaie)

sur la planche les 30 et suivants; les carnets de voyage; Aldo Moro; Lidia Jorge; et continuer à explorer le reste du monde (des images prises au parc – les passages aux cinq larmes; le plan incliné spécial vélo larme unique)

(on a refait le salon dans les ocres, rendu la vie plus jolie, les arbres se tachent de roux, les aéronefs laissent au ciel leur écume)

au cinéma  « The guilty » (Gustav Möller – le réal a trente ans, c’est son deuxième long – 2018) (un flic qui s’est servi de la légitime défense pour tuer un homme (il était méchant, certes, mais jeune : 19 piges) se trouve relégué à la circulation – ici, le téléphone d’urgence – et cherche à comprendre une espèce de rapt) (coup de théâtre huis clos zéro musique et gros plans : parfois glaçant mais c’est un cinéma enfermé enclos forclos que je ne prise guère) (comme disent les canards « on peut voir »)

 

 

16. il suffit, 13 août 2008, 22:29

de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure (la chanson m’aide, les chansons aident) : aujourd’hui, le Pont Royal dans l’autre sens, avec mon frère, nous riions parce que nous ne voulions pas pleurer, j’allai voir ma tante (elle pleurait, elle « c’est ma petite soeur, tu comprends… »), lui porter un petit pot de miel rapporté de Normandie pour elle et offert par ma chère amie C. Nous étions passé voir la banquière, avant que mon frère ne se fâche avec mes soeurs, que je ne les calme tous, plus ou moins, avant le soleil continue de briller et ma mère s’achemine lentement, mais sûrement

Share

4 Comments

    larmes d’acier ou de béton (belles photos) … la société responsable du « pont de Brooklyn » à Gênes est candidate à la reprise d’ADP…. vive les privatisations, ma mère ! 😉

  • une phrase au début à laquelle j’adhère avec conviction et parce que bien forcée

  • @brigetoun : la 3° parenthèse je suppose…

  • @Dominique Hasselmann : merci pour les photos (tout ça ne présage rien de bon, en effet…)

Laisser un commentaire