Pendant le weekend

30 quai de la Marne (2)

 

 

Six images de B2TS sous le pont du chemin de fer du quai de la Marne, Paris 19

(il vaut mieux oublier, mais c’est impossible, les sourires qui illuminent  aujourd’hui les visages des prix Nobel de la Paix et les turpitudes subies à mettre directement en relation avec la nomination éhontée du juge étazunien, oublier les atermoiements de l’Etat français alors qu’à Marseille stationne l’Auquarius et que meurent des hommes par centaines, oublier ces horreurs immondes : juste impossible).

Il nous reste à continuer, c’est ainsi (la Nuit blanche s’est bien passé pour moi, des gens adorables, des oeuvres fumeuses, peu importe…)

Les sourires, hein

(l’ambiance était détendue, à minuit quarante je m’en suis allé – quelques images sans doute un de ces jours)

et la dernière pour ce dimanche – deux hommes au travail…

au ciné Royal (CsN) Première année (Thomas Lilty, 2018) sans doute édulcoré limite mièvre (les deux premiers rôles dans une jolie relation quand même)… bof.

 

Bon dimanche.

Share

2 Comments

    La joie au travail… quand les garçons de café portaient l’uniforme rehaussant leur profession… 🙂

    Sartre en fit quelques paragraphes.

  • si on va dans des brasseries à l’ancienne ils sont toujours là avec leur uniforme
    Ce qui différencie nos dirigeants des horribles gens d’extrême droite, c’est l’hypocrisie

Laisser un commentaire