Pendant le weekend

17 novembre 993

 

 

un peu moins de mille jours après la montée contre la loi travail (ni loi, ni travail, ni ordonnances du traître) faut-il aller travailler ? je vais aller voir – il y a du soleil, de l’espoir et de la joie quand même (ne plus dormir, sans doute, et se lever)

au cinéma « Le grand bal » (Laetitia Carton, 2018) magnifique (même si docu) (texte de la voix off à écouter, entendre, apprécier tout comme le premier plan d’hiver) (si on ne sait ce que c’est qu’un générique de fin – qui, comme celui du début, montre la nature du film –  on en aura là une image) (à ce propos,la nouvelle mode  des génériques de début, c’est six ou huit cartons qui indiquent les partenariats : une honte, cette déliquescence à vomir)  – à venir, une chronique dans la maison(s)témoin, sans doute redoublée (j’espère) par une autre dans l’AiR Nu – on verra…

Une autre (portée à l’invent’hair) de « L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune » (Jacques Demy, 1973) juste pour la joie (Chiara venait de naître…: ici, ses parents)

 

Share

2 Comments

    Un gilet jaune à la fenêtre ?… 🙂

  • et de la joie à cueuillir surtout, merci pour l’idée

Laisser un commentaire