Pendant le weekend

28 mai 1084

 

 

 

(regardant les résultats de ces élections, je m’aperçois que la peste brune s’enhardit en Italie, France, UK, Hongrie et Pologne) (comme quoi, les abrutis sont légion, la géographie ne fait pas grand chose à l’affaire) (à gerber) détestation – je passe dans les rues, sur le boulevard cette petite mosquée (c’est encore ramadan je crois bien) (la table sous la nappe rouge de plastique tout à l’heure envahie de sucreries)

plus bas dans la rue, cette mendiante – pardon pour la casquette du type, le paparazzo ne tient pas bien son cadre – le diable – les tatouages – les ballons –

rue Jean-Pierre Timbaud – un peu plus bas vivait JMD (je me souviens de Bologne) (l’Italie, infréquentable, détestable, ce fascisme de merde – non, vraiment cette horreur), je descendais la rue, je ne sais plus, je marche sans but, puis voilà que je le croise (le JMD en question – sans l’aborder)

ce sont ces hasards – je vais au garage (« tu diras que tu viens de ma part – bon il est cinglé mais c’est pas grave, il travaille bien » – j’ai quelque chose avec les garages – et je me souviens du père de monsieur Kini et de son audi vert bouteille au moteur de trois litres cinq, en V)

du haut de la rue de Menilmontant au loin on aperçoit la grande maison…

 

Share

2 Comments

    je me console en considérant (je ne crois pas me tromper) que nous sommes quelques uns en France non atteints par la peste brune et qui tachons de lutter avec nos petits moyens pour corriger un peu, et qu’il en est de même, en Italie du nord, à Trieste et environ d’un couple de neveux bien aimés et de leurs amis

  • Dommage que le mari d’Agnès Buzyn, Yves Lévy, ait renoncé à se présenter à une deuxième candidature de PDG de l’Inserm : la ministre des Solidarités et de la Santé (sic) aurait pu lui demander, sur l’oreiller, de faire lancer rapidement une recherche sur un vaccin ad hoc contre « la peste » dite « brune ».

    Mais nul doute que « l’acte II » (formulation originale !) du quinquennat dirigé de main experte par le chef délégué de « La République en Marche » dévoile au peuple ébloui tous les remèdes nécessaires au maintien « durable » du meilleur des régimes démocratiques. /////\\\\\

Laisser un commentaire