Pendant le weekend

B2TS Vertus-Réaumur #1

 

 

 

il n’y aura qu’un seul épisode de cette exposition – on a  encore changé la devanture du petit réduit, là

(je suis content d’avoir laissé deux jours cette terreur de Christine Chenon en son école Méhul qui se jette et meurt – samedi 21 septembre 2019) (ça ne changera rien, mais je suis content, même si c’est profiter d’une espèce de maladie) (je continue mon bazar) je fatigue, comme on sait : peu importe, j’avance (je suis sans nouvelle de l’Employée aux écritures et ça me chagrine, mais enfin, allons) une douzaine de clichés (désolé pourtant, parfois le point manque…)

j’irai la refaire – ces portraits me plaisent beaucoup – j’aime beaucoup par exemple le sourire de la femme bord cadre, là, à droite

(on le voit à peine, désolé) – peut-être seulement parce qu’elle sort – le regard, la joie –

on l’a déjà croisé à Saint Louis (je ne vais pas me transformer en exégète quand même) – les gens

la rue, la joie, le bonheur et pourquoi pas ?

il est vrai que le monde est une catastrophe permanente, on n’en finirait pas dans l’angoisse, la peur, la perte la mort – sans issue

cette pose, déhanchée qu’on retrouvera plus loin – cette manière de paraître sous un jour meilleur

comme on aimerait qu’on se rappelle de nous, qu’on se remémore notre gaieté

(il faudra que je regarde plus précisément, j’imagine que le décor se trouve sur la butte aux cailles – mais les deux paires de lunettes de soleil, n’est-ce pas un accord magnifique ?)

quelque chose de la dureté, de la bataille, de l’existence difficile (il faut se battre, c’est vrai)

un troisième déhanché – il faut se battre, oui,mais faut-il oublier pour autant qu’on aime, qu’on veut plaire, comme il nous plaît ?

même à outrance (souvent me vient l’idée qu’un jour B2TS m’arrêtera dans la rue en me disant « je peux faire une photo ? » je m’amuse à penser à mon costume brouillé (je porte un costume brouillé) mon visage ridé (je ne fais pas mon âge, certes) ma posture droite)

au milieu de l’avenue…

 

Merci encore à B2TS

B2TS est une série de pendant le week-end qui répertorie les expositions de ces magnifiques portraits données dans les rues de Paris.

Prochain numéro : Custine je suppose.

 

 

Share

2 Comments

    Je passe très souvent devant ces photos rue Bichat…
    Jamais taguées ou enlevées (mieux comme durée de vie qu’une expo dans une galerie !)… 🙂

  • Merveilleuse galerie de portraits ! Merci !

Laisser un commentaire