Pendant le weekend

Dimanche 6 octobre 1210

 

 

ce fut le 47° rassemblement-manifestation-revendication de suite dont le pouvoir comme d’une guigne se soucie : on a eu peur (l’année dernière avant Noël – mais le petit au costume cintré continue son immonde manège) et puis les choses étant ce qu’elles sont, on a organisé un « débat » – les gens se suicident sur leur lieux de travail (ça indiffère : hier une marche blanche à Pantin en souvenir de Christine Renon), d’autres achètent des couteaux en céramique (ça ne sonne pas aux portiques tu comprends) pour assassiner leurs semblables sur leur lieu de travail (ce n’est pas indifférent : malheureux détraqué qui n’a pas d’autre porte de sortie : cette honte…), c’est ce monde-là. La réalité. On n’a pas trop entendu parler (si ? je n’écoute pas la radio…) (quant à la télé…) (et les journaux… : papier, malheureux non – ici oui quand même) du blocage du centre commercial de la place d’Italie à Paris

découvert en passant (ici taxé sur une vidéo du huff post) (je lis quand même les journaux sur internet) (je ne veux pas mourir aussi idiot qu’en arrivant mais c’est compliqué, je reconnais : on fait tout pour…) et donc le centre commercial bloqué (je voyait hier soir que les agents de la force publique ne parvenaient pas entrer…) j’ai remarqué ce slogan qui convient tout à fait à ce que ce pouvoir promeut – et ce qu’il conviendrait de réaliser aussi – :

est-ce ma vision des choses, ou est-ce que ça enfle vraiment, cette affaire-là ? Je ne sais ce qu’il en est aujourd’hui…

au cinéma Atlantique (Mati Diop, 2019) à voir (mais une  image assez défectueuse – quelle dommage, toute la poésie s’est enfuie…) (la réalisatrice – elle est de 82 – vient du Fresnoy, en est à son premier long métrage – de nombreux courts et moyens métrages précédents : on salue) (grand prix à Cannes cette année)

 

Share

1 Comment

    dans le ici tout de même la beauté de cette photo… vais la garder en mémoire je crois
    et très envie de voir Atlantique

Laisser un commentaire