Pendant le weekend

1336 Lundi 10 février 2020

 

 

 

(trop de vent pour sortir) (trop de pluie aussi) on sortira quand même ? sûrement – pour aller au cinéma ? le « Parasite » (Bong Joon Ho, 2019) après Cannes tape les oscars (et pourtant, ce sang qui gicle inutilement – cette lutte des classes…?) – a raflé pas mal (quelques réseaux sont allés se rhabiller, on nous avait pourtant seriné (pour nous effrayer comme on pratique pour la peste brune ?) du « nouveau » (le « on » pour les médias standard) (foutre) avec eux parce que l’année dernière, « Roma »  meilleur film étranger – etc.) on est partis à la campagne

c’est l’hiver, plutôt doux (je l’avais pronostiqué rigoureux mais tout le monde peut se tromper) – travailler encore, comme disait le gros bras (Nanar pour les intimes) (Lavilliers et ses mains d’or) – je finis le Lambeau (Philippe Lançon) brrr…

(les deux mêmes au début du printemps 16) (je remets mes habits brouillés, propre sur moi, à l’heure, bonjour c’est pour un sondage…)

les mêmes avec du soleil… (la mort de Pierre Guyotat à 80 piges,je me souviens des cinq cent mille soldats et de Coma)

Au cinéma Adam (Maryam Touzani, 2019) doux mais d’acier (les deux actrices, Lubna Azabal (on se souvient d’elle dans « Incendie » de Denis Villemeneuve (2010)) et Nisrin Erradi dirigées et semblablement soyeuses – la petite Douae Belkhaouda charmante) (image chaude et belle – Virginie Surdej)

 

 

Share

1 Comment

    Beaux arbres et leurs deux saisons…

    Oui, Guyotat et son « Cinq cent mille soldats », le scandale à l’époque. On imagine les « réseaux sociaux » s’étripant s’ils avaient existé… 🙂

Laisser un commentaire