Pendant le weekend

1373 mercredi (J3) 18 mars 2020

 

 

 

ces numérotations commencent à bassiner sérieusement – il y a beau temps, on passait par le parc

on marchait par les rues

c’était lundi – depuis une espèce d’éternité est passée – faire face – tenir et continuer – le journal continue, pas tous les jours, sans fréquence particulière – on écrit ailleurs, sur l’Air Nu, en rubrique « Ce qui nous empêche » – collectivement, chacun de ses membres comme il l’entend, comme il veut comme il le souhaite – un genre de « journal de confinement » qui sera mis en ligne incessamment – je ferai un billet sans doute plus tard

Faites gaffe à vous… 

Share

2 Comments

    l’avantage de ma petite ville qui aux heures creuses vit des gens de l’extérieur et de mon quartier à l’écart c’est qu’elle devient désertique et permet de sortir… mais devant la tristesse des rideaux baissés (enfin il y a des vitrines avec des couleurs devant des boutiques fermées, ça égaie

  • Confinement, continuation, confusion, constatation, contraventions (il fallait oser le faire, même pour des SDF à Lyon…) et considérations diverses (condoléances avec un masque introuvable)…

    « Air nu » plutôt pollué de tant de façons !

    à bientôt !

Laisser un commentaire