Pendant le weekend

1479 Samedi 27 juin

 

 

il faut tenter de travailler – je tente – il y a un moment que je tente et je fatigue pas mal aussi – pas près de m’arrêter (la stase a été bien qu’on s’en défende une ouverture sur la réalité du monde et des choses : on vit très bien sans trop de contrainte, le temps est élastique peut-être mais n’existe pas sinon dans nos esprits) – j’ai voulu ouvrir la fenêtre mais non, les attestations, les comptes, les déclarations – croisé celui-ci dans la rue

c’est une distinction assez spéciale – une auto à un demi-million d’euros il n’est pas certain que n’importe qui puisse se l’offrir (un footballeur ? pas une footballeuse en tout cas, non – une tête couronnée ?) – en porter l’emblème sur le dos qu’est-ce que ça peut bien révéler de soi ? Le goût de mes contemporains – un taureau énervé pour contrer concurrencer un cheval cabré – un café avec le Chasse-Clou et des envies de tout lâcher – dégoût pour sanofi cette horreur aimée du minus (j’ai que l’abruti de Marseille -aka raoult – avait pondu un livre, parce qu’il n’y a pas de petits profits) (je me disais chez fixot, mais non, chez lafon) (on n’est pas client, non) – lire – écrire (numéro 2 et 3 de l’atelier) (une édition de zoom hier semble-t-il mais je ne suis pas client non plus, non) – une image retrouvée

la lagune, la nuit – non les voyages en avion, non – marcher dans le désert – des nouvelles peu rassurantes des US, ici on sent les gens se déboutonner – il fait chaud, on se regarde masqué, les métros sont un peu vides – je n’y vais pas à la pointe mais je marche – pour finir abstrait

j’avais cru comprendre qu’un scrutin était organisé à New-York avec Alexandria Ocasio-Cortez  (l’impression qu’elle a été réélue avec 70% des voix) primaire démocrate si j’ai bien suivi – c’est loin (tais-toi, nage) – pas retourné au ciné :il faut réserver par internet (ceux qui n’y ont pas accès peuvent bien crever) (quelque chose avec cette virtualité qui me désespère, tant pis : sur le chemin, je continue) j’aime bien cette image du cinéma

en dvd La bonne réputation (Alejandra Marquez Abella, 2019) (réalisatrice mexicaine – études ciné en Espagne – née en 82)

 

Share

1 Comment

    Les photos abstraites évitent joliment les pubs sur le dos… 🙂

Laisser un commentaire