Pendant le weekend

1482 Mardi 30 juin 2020

 

 

 

complètement planté dans les consignes – un texte un peu ailleurs (reprise du 2 en forme de nouvelle : ça se barre dans toutes les directions – un peu comme d’habitude) – je croisai M. dans la rue elle portait quelques plantes données par une collègue qui en retraite depuis janvier, va prendre trois mois de vacances – la retraite ne sont-ce pas des vacances toute l’année ? je me demande – ne rien attendre (vaguement le voyage de Mahigan Lepage, vaguement tentative de nettoyage, des courses, le garage, les assurances, le bus, marcher avancer sans illusion – il y en a toujours) – plantation individuelle (accompagnement de mozza/tomates

une salade de choux blanc avec des raisins secs, des légumes au curry et des épinards à l’ail – nouvelles éparses et détestables – un article dans le journal sur l’aviation (civile – parce que militaire : informations secrètes sans doute – mais du même ordre ?) m’informe d’un chiffre (les chiffres… méfiance et mensonge…) : trente mille avions (ils étaient neuf mille en 1987…)  circulaient avant cette « crise »- il faut bien trouver des noms aux choses sinon, elles n’existeraient pas – une image du monde (magnifique : (c) Françoise Bahoken et Cécile Marin) (dans le diplo du mois) (et tout repartirait comme si rien ne s’était passé)

Share

3 Comments

    Pas encore reçu « Le Diplo », la Poste met du temps à se réveiller… 😉

  • moi non plus Dominique… mais sommes encore en juin

  • @brigitte celerier & Dominique Hasselmann : plus pour longtemps (c’est surtout le graphisme et le point de vue qui sont jolis) (l’article n’est pas mal non plus) (un mot de vous et je vous le fournis) (on apprend que les actions de Boeing ont pris 15% hier au NYSE – rattraper le retard – le 747 max a été bien évalué par l’agence… – on apprend que les carnets de commande en sont à 5000 – cinq mille avions, oui – sur un stock volants ou prêts à l’être de 30 000…) (c’est pas gagné du tout)

Laisser un commentaire