Pendant le weekend

1546 Mardi un du mois de septembre

 

 

(des maux de tête à n’en plus finir – écrire, écrire) (le jour qui ne pointe que vers six et quart, et encore – l’automne, déjà, cette plaie) (gardons notre calme : d’ici six mois, ça ira mieux) mes contemporains aiment les tests (surtout des trentenaires) (mais je n’y fus point) (je ne suis plus trentenaire depuis une trentaine d’années maintenant)

dépistons donc à tour de goupillons, allons (ce genre de tentes pointues se nomment des barnums : j’adore) (plus le temps passe, et plus j’ai le sentiment de vivre dans une opérette – Paulette Merval, Marcel Merkes, sortez de ce corps ! Luis Mariano, Georges Guétary, toutes ces gloires) (hier soir passait dans le poste le « tirez sur le pianiste » (François Truffaut (28 ans), 1960), Aznav a trente six ans, on voit la poitrine (je ne sais si elle est angevine) (tentante) (elle est niçoise) (« permettez que je lutine/cette poitrine angevine ») de Michèle (elle a alors vingt ans) Mercier (c’est du cinéma) (elle est toujours parmi nous je crois bien) et Boby (ne prend qu’un b) Lapointe (trente huit piges) chante « Avanie et framboises » – le catalogue du fo* MK a été vendu à wtf* Netflix par NK (fils du précédent, fo* tout autant apparemment) car les affaires marchent (non, ils s’étaient entendus avant l’épisode pandémique) – hier a été un jour sans (mais avec maux, rangements, attentes mais sans trop mails boulot – les gens sont morts – anesthésiés perdus – dimanche au marché un bouquet de soleils pour marquer le jour – à la fin du siècle dernier, le chauffeur qui avait trop bu flanqua la merco (était-ce bien une merco ? il me semble me souvenir…) dans un pilier de béton du souterrain de l’Alma : derrière les paparazzis s’en donnaient à cœur joie – je me souviens de l’image de la caméra de vidéosurveillance qui montre les dernières minutes de l’ex-princesse sortant du palace appartenant à son ami de cœur – c’était à Paris, en 97

il nous faut les lui dédier, allons – avez-vous remarqué que midinette ne souffre pas de masculin ?

En tout cas, la douze se termine doucement.

 

*ouvré-je un glossaire des acronymes sigles résumés (comment se nomme donc cette façon de faire ?) employés ? fo : fuck off ; wtf : what the fuck;

Share

4 Comments

    vais essayer de voir notre vie comme une opérette… est-ce que ça améliorera les choses ?
    et dans l’immédiat ne vais pas lire le billet suivant (parce que honte à moi ; sais en gros ce que sera mon 12 mais en trois jours j’avais le temps n’ai pas écrit une ligne (juste pensé) et que là vais pas avoir le temps cet après midi… alors j’attendrai de l’avoir fait (mon égoïsme)

  • @brigitte celerier : améliorer ? ah non… ! (:°)) on attendra aussi votre 12 – qui veut voyager loin… etc…)

  • Passé hier en voiture – tant qu’il y a encore des rues où les autos peuvent circuler à Paris ! – dans le souterrain maudit (ça manque d’éclairage dans ces tunnels, mais ça n’a toujours pas été amélioré)…

    Votre « atelier », vous le pratiquez masqués ?
    Il y a un bout de temps que j’ai fini par suivre le panneau « Sortie d’usine ». 🙂

  • @Dominique Hasselmann : pour l’atelier, maxés, non mais il y a (tous les vendredis vers 10 h) des réunions par zoom (le truc qui rapproche les sujets entre eux, comme tu sais :°))

Laisser un commentaire