Pendant le weekend

Ils disent qu’elle est ratée

Ils disent qu'elle est ratŽe

trois saucisses entamées ∖ deux bouts de beurre ∖ œufs brouillés ∖ couverts posés sur la gauche ∖ lumière contrastée ∖ assiette à moitié pleine ∖ photo presque floue ∖

atelier photographique culinaire ∖ analyse ∖ vingt-cinq photos ∖ un thème ∖ le « gras » ∖ six personnes ∖ critiques ∖ perceptions ∖ sensations ∖ discussions ∖

La photo inspire un malaise.

Ils disent qu’elle est ratée, qu’elle est mal cadrée, bonne à jeter, rejetée.

ILS VEULENT EN SAVOIR PLUS.

Ils insistent. Ils cherchent à comprendre. Ils se liguent pour dire combien ces saucisses sont répugnantes. Le ton monte. Qui a bien pu faire cette satanée photo ?

Je me suis dénoncée.

exposer pour faire parler ∖ parler du contexte ∖ du hors champ ∖ apprendre à voir à travers les objets ∖ imaginer ∖ s’attarder ∖ vécu personnel ∖ donner un sens à l’expérience ∖ une consistance ∖ une forme ∖

juin 2006 ∖ 13h ∖ cantine ∖ Auschwitz ∖ Pologne ∖ lieu de mémoire

Ils disent qu’ils sentaient bien ce trouble dans l’assiette.

ILS NE VEULENT PLUS SAVOIR.

saucisses entamées ∖ goûts de dégoûts ∖ cendres présentes ∖ conscience collective ∖ vomissements ∖ photographie ∖ matières triturées ∖ rappels de nos peurs ∖ rebondissements des chairs ∖ voix présentes ∖

JE VOULAIS SAVOIR.

VOYAGE.

famille disséminée ∖ Europe de l’Est ∖ étoile ∖ déportation ∖ extermination ∖ marche sur les rails de train ∖ Birkenau ∖ voyage essentiel pour retrouver vie ∖ marche ∖ marécages ∖ marche ∖ traces d’anciens fours  ∖ soleil ∖ chants d’oiseaux ∖ barbelés ∖ marche ∖ troubles ∖ mémoire du lieu ∖ pause déjeuner ∖ pas faim ∖

trois saucisses entamées ∖ deux bouts de beurre ∖ œufs brouillés ∖ silence ∖…

isabelle rozenbaum – Une recette de Pologne

__________

Isabelle Rozenbaum vit et travaille à Paris et à travers le monde. Elle regarde, écoute, photographie ou filme l’Autre dans son quotidien porteur de connaissances, de sens, au-delà des apparences. Ouverte au moindre indice lié aux gestes primordiaux, aux traditions culturelles, aux échanges entre les êtres et aux faims inconnues, elle a publié plus de vingt-cinq ouvrages de photographies. Son travail, récompensé par le Prix Polaroïd International en 2004, a donné lieu à des expositions nationales et internationales. Sa recherche artistique s’articule autour des questions touchant à l’identité, l’origine, l’autoportrait. Son regard singulier puise dans ses impressions intimes et retranscrit une vision mystérieuse et poétique des sujets qu’elle traite.
http://www.rozenbaum.com/
http://www.oreille-culinaire.fr/

__________

Les vases communicants 1er janvier 2010

Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez…

tiers-livre http://www.tierslivre.net et Marc Pautrel http://blog.marcpautrel.com/
petite racine http://petiteracine.over-blog.com et Abadôn http://abadon.fr
enfantissage http://enfantissages.free.fr et tentatives http://tentatives.eklablog.fr
Elle c dit http://elle-c-dit.blogspot.com et fut il ou versa-t-il http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com
c’était demain http://cetaitdemain.over-blog.net et Anna de Sandre http://annadesandre.wordpress.com
terres http://www.face-ecran.fr/terres et Arnaud Maïsetti http://arnaudmaisetti.net/spip/
luc http://www.luclamy.net/blog/ et Frédrique Martin http://www.frederiquemartin.fr/category/mon-carnet
Jean Prod’hom http://www.lesmarges.net et Pierre Ménard http://www.liminaire.fr
Hélène Clemente http://www.pendantleweekend.net et Isabelle Rozenbaum http://www.oreille-culinaire.fr
les beautés de Montréal http://lesbeautesdemontreal.wordpress.com et l’oeil ne se voit pas lui-même http://rvjeanney.wordpress.com

futiles et graves http://futilesetgraves.blogspot.com et paumée http://brigetoun.blogspot.com
elle-c-dit http://elle-c-dit.blogspot.com et fut-il-ou-versa-t-il http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com

Share

6 Comments

    je découvre ce blog, double plaisir en plus du texte, ah la la !

  • faire beauté de toute vie humaine, au delà douleur

  • Même commentaire que chez votre partenaire. Je découvre vos deux blogs à travers les vases communicants et je suis surprise, interpellée, déroutée. Donc bravo, le but est atteint.

  • à la relecture (je suis passé tôt ce matin)
    les deux vases se répondent bien…
    Bel échange: c’est vrai qu’elle est moche cette photo…
    Et pourtant, sa beauté se dévoile petit à petit grâce au souvenir et à la mémoire.
    Merci de cette découverte.

  • Excellent, pertinent, intelligent… comme toujours. MAIS : que c’est difficile à lire au niveau du corps de typo… et la surimpression en gris clair apparaît à peine sur mon écran (notamment le / entre les mots du texte).
    Superbe site quand même ;-)) On demande juste que le webmaster facilite le confort de lecture…

  • Le malaise est subjectif, il n’est ni dans l’esthétisme ni dans la technique photographique, pas plus dans le choix des ingrédients culinaires mais plutôt dans sa démonstration de l’inachevé.
    « La nature a horreur du vide », pourtant nous ressentons l’horreur charnière, entre l’assiette pleine et l’assiette vide, et le malaise est différent selon qu’on a le ventre vide ou plein…
    Il n’est pas nécessaire que ce soit un plat polonais, l’image est inter spatiale et surtout intemporelle (même si l’art du couvert nous suggère une époque plus contemporaine que l’écuelle de Cro-Magnon).
    Isabelle, cette image est une agression.
    Ne récidivez-pas, nous pourrions faire valoir la légitime défense.
    Bravo pour l’émotion.

Laisser un commentaire