Pendant le weekend

Atelier d’écriture.

 

 

Rapport d’activité, samedi 13 février 2010, de 14h30 à 17h.

 

Comme je ne savais pas où se déroulait l’atelier d’écriture que Pierre Ménard, dans le cadre de sa résidence à la librairie « Litote en tête », anime, je me suis rendu rue Alexandre Parodi, au numéro 17 pour être précis.

Je crois que c’est Corinne qui m’a indiqué le chemin : prendre le faubourg en remontant (une « Tifferie », pour l’Invent’Hair de  Philippe Didion)

Photos-0012

, puis la rue Louis Blanc : j’y ai découvert un bizarre judas.

judas

 

Puis prendre la rue du Château-Landon, en rechercher l’Espace.

Là s’adresser à l’accueil : c’est au troisième, la première porte à gauche.

On monte les escaliers, on arrive ici

flèches

 

 

Puis on monte un étage supplémentaire, on entre. Là une quinzaine de personnes (8 femmes, 4 hommes, l’animateur, puis me voilà) : on tombe à la pause… C’est l’heure du café.

café

Content d’en offrir un à Anne. Puis retour vers la salle, une longue table, et à chacun de lire son texte. De ce fait, l’observateur a eu droit à certaines adresses, qu’il a répertoriées, et à quelques mots clés, qu’il a notés précisément (ces mots sont laissés à la discrétion des auteurs : ce rapport est évidemment revendiqué comme absolument subjectif et complètement objectif : les mots clés sont apparus à l’auteur de ce billet simplement en écoutant les auteurs les prononcer – ou alors ils ne les ont pas prononcés, mais ils sont venus à la conscience de l’observateur qui, lui, les a notés) (on notera 6 occurrences  « 10° arrondissement » ; 3 occurrences « 19° arrondissement » ;  une seule occurrence : « Clichy la Garennes ( ?) » ;  «20° arrondissement » ; « Lyon » .

 

 

1. le 53 Rue de l’Aqueduc (10°)                       

du 34 au 53 ; On y travaille ; restaurant sénégalais .

 

2. Le 161 quai de Valmy (10°)

Sous le gui le baiser volé ; les bobos.

 

3. La rue d’Etienne d’Orves (Clichy la Garennes ?)

365 – 217 sauf arrêt maladie. L’avenue Jean Jaurès.

 

table travail

4. La rue qui va de la Saône au Rhône, à Lyon ;

au 43, l’antiquaire.

 

5. La rue Cavendish, le 25 (19°)

Le restaurant le Gange « où on ne tremperait même pas un orteil ».

 

6. Le quai de Jemmapes, juste avant le pont Louis Blanc.

L’Hôtel du Nord et les touristes « japonais, anglais, allemands ».

 livres

7. La place de Ménilmontant et la rue des Panoyaux (20°)

Le lycée ; l’épicerie yougoslave.

 

8. La rue Eugène Varlin, le 19 (19°)

Les bobos ; le Robinet d’Or.

 

9 ; La rue Jean Pierre Timbaud (comme Rimbaud) (11°)

L’avenue Richard Lenoir (mais c’est un boulevard) ; le marché le mercredi et le vendredi

 

10. La rue de l’Aqueduc (10°)

Le psycho machin, la transmission de pensée

 

11. Le 103 avenue Simon Bolivar (19°)

les pompiers, l’accident le ruban rouge et blanc.

 

12. Le rue Eugène Varlin

la boulangerie, les chouquettes (pas si bonnes que ça)

 

appareil photos

 

Le tout à envoyer à contact@liminaire. Fr

 

On lira, dans les jours qui viennent les textes dont sont issus ces mots clés et ces adressses en ligne sur le site de l’animateur (12 : Pierre Ménard) et sur celui, je pense, de la librairie « Litote en tête ».

Ainsi que sur mélico où Pierre sera accueilli durant toute la durée de son atelier..

Share

1 Comment

Laisser un commentaire