Pendant le weekend

Séquence (Une)

murV3

 

J’écris au dos des lettres que je ne t’ai pas envoyées. J’écris au dos de mes projets restés lettre morte. J’écris au dos des lettres d’intention, formulées, bien tournées, joliment présentées, j’écris au dos de ce qu’elles cachent. J’écris au dos des lettres d’attention, attention portée, déportée, enfermée dans le champ de la concentration sur l’autre, enfermée dans la cage du message tronqué, détournée par l’impact, errante comme une balle perdue. J’écris au dos de la tension mal placée, adossée à qui ne saura rien en faire, ni pour se détendre, ni pour s’appuyer. J’écris au dos des désirs portés jusqu’au seuil théorique du papier, destinés à qui ne saura rien en faire, à part en tapisser le fond de sa grotte, à part se vêtir de gloire sans avoir quoi gagné, à part torcher avec ses offenses mal digérées. J’écris sur les signes obsolètes d’un passé dactylographié. J’écris au dos de mes échecs, de tes échecs. Ils ont bon dos. J’écris derrière, c’est un coup de pied au cul, verbal et différé, une correspondance entre deux trains, une carte postale d’un lieu qui n’a pas existé. Je tourne la page. J’écris sur eux. Un présent qui s’ajoute. J’écris par-dessus, un mouvement qui transforme, je ne vois plus ta trace, un mouvement qui déborde, il a besoin d’espace, c’est la fin du cahier. Allez, c’est sans rancune, c’était plié d’avance. Prière de ne pas faire suivre le courrier. Allez, on peut en rire, nous manquions tous les deux d’adresse, nous étions tous les deux singulièrement timbrés.

Texte & illustration © Mathilde Roux 2010.


___________

À l’occasion des vases communicants, nous sommes heureux de recevoir Mathilde Roux, pour Quelque(s) chose(s).

__________

Mariane Jaeglé http://mariannejaegle.over-blog.fr/ et Gilles Bertin http://www.lignesdevie.com – Eric Dubois http://ericdubois.over-blog.fr et Patricia Laranco http://patrimages.over-blog.com/ – lignes électriques http://ligneselectriques.blogspot.com/ et chroniques d’une avatar http://metachroniques.blogspot.com – Christophe Sanchez http://fut-il-ou-versa-t-il.blogspot.com et Yzabel http://ysabel2046.blogspot.com – Luc Lamy http://www.luclamy.net.blog et Anna de Sandre http://annadesandre.wordpress.com – futiles et graves http://futilesetgraves.blogspot.com/ et Kill that Marquise http://killthatmarquise.wordpress.com – Christine Jeanney http://tentatives.eklablog.fr/ et Arnaud Maïsetti de contretemps http://www.arnaudmaisetti.net/spip/spip.php?rubrique1 – Michel Brosseau http://àchatperché.net et Juliette Mezenc http://juliette.mezenc.over-blog.com/ – Frédérique Martin http://www.frederiquemartin.fr/category/mon-carnet/ et Denis Sigur http://sigur-cyrano.blogspot.com/ – Pierre Ménard http://www.liminaire.fr et Anne Savelli http://fenetresopenspace.blogspot.com – Juliette Zara http://enfantissages.free.fr et Kouki Rossi http://koukistories.blogspot.com – Nathanaël Gobenceaux http://www.leslignesdumonde.wordpress.com et Jean Prod’hom http://www.lesmarges.net – Florence Noël http://pantarei.hautetfort.com/ et Lambert Savigneux http://aloredelam.com/ – Hublots http://hublots.over-blog.com/ et Petite racine http://petiteracine.over-blog.com/ – Pendant le week-end http://www.pendantleweekend.net/ et quelque(s) chose(s) http://ecritbook.typepad.fr/blog/ – François Bon http://www.tierslivre.net et commettre http://www.commettre.fr/ – Scriptopolis http://www.scriptopolis.fr/ et Kill Me Sarah http://kmskma.free.fr/ – RV.Jeanney http://rvjeanney.wordpress.com/ et Paumée http://brigetoun.blogspot.com et puis Anita Navarrete Berbel le jardin sauvage http://sauvageana.blogspot.com – reçoit Anna Angeles sur son autre blog effacements http://effacements.blogspot.com

Share

8 Comments

    très fort – je me recroqueville dans ma futilité

  • ces vases qui communiquent et qui jouent sur les mots, c’est un vrai plaisir. Alors welcome, Mathilde Roux…

  • J’aime beaucoup votre texte et sa chute. Je travaille en ce moment sur un projet appelé « Correspondances impertinentes » et vous entrez complètement dans le sujet.

  • Il s’en passe des choses Pendant le week-end ! Merci pour vos mots-accueil.

    Frédérique, j’ai « souscrit » à votre projet, drôle et instructif… Oui, on peut écrire sans correspondre ;).

  • Impressionnant de simplicité et de force. Un coup de poing ravageur. Il est très facile de se couper avec une enveloppe.

  • Se méfier des papiers tranchants… Merci à vous.

  • Bonjour, j’aime beaucoup – la conclusion est une vraie trouvaille, bravo !

    A+ JCP

Laisser un commentaire