Pendant le weekend

Je lis

Parfois, le truc me dégoûte : par exemple, les renvois d’ascenseur.

Celui de ces derniers jours correspond à une paye mensuelle de mille euros pendant une année pour deux mille cinq cents personnes (et ce n’est le retour sur investissement que d’un contribuable : on ne parle même pas des autres, type luxe, ou bois ou distribution alimentaire, j’en passe et des plus horribles; et ce n’est qu’une année).

maison salubre

Lorsque le petit commissionnaire rapportait ses enveloppes de kraft, le trésorier se frottait les mains. 

Orange

Je mélange tout ?  Oui, je préfère lire… Les turpitudes de notre monde.

Voici les quelques livres qui me tiennent hors de l’eau, hors de la défaite tout en indiquant par où ce monde s’abîme.

confessiosn d'une taupe

Je lis des romans, celui de mon frère (magnifique : sortie prévue en août)

3 saisons

et bien d’autres

Bartleby

ou encoresorcières eastwick

Je relisl'écriture ou la vie

car je veux essayer d’y consacrer un épisode du feuilleton « Oublier Paris ».

Ou encore, offert à ma fille par le libraire de Chartres

insoupçonnable

J’oublie, je vais au café

clébard

Je ramasse des billets pour la maison de la photographie

Photos-0002b

 

Je regarde le ciel et je ne veux plus penser : c’est les vacances…(?)

Photos-0003

Share

Laisser un commentaire