Pendant le weekend

Vases Communicants #45

C’est avec grand plaisir que pendant le week-end accueille ana nb pour un vase communicant dont le thème est « Moondog ». Grand merci à elle pour son texte; celui de Piero Cohen-Hadria, à lire dans le jardin sauvage d’ana.

 

La loge sonore de Moondog

 

l’enfant chute  sous l’immense ciel

l’enfant chute dans le champ d’herbes jaunes couchées

le cheval cavale sur la voie de chemin de fer

 

autour  duel noir couleur

 

Louis Thomas Hardin – Louis Thomas Hardin c’est le nom de l’enfant

chant du ciel immense

où files – tu Louis Thomas Hardin ?

chien de lune faïence

trois temps – lent – solennel –  brutal

chant sacré de l’enfant

répétition de ce jour

 

perhaps Charlie jappe pour toi

perhaps Marlon jappe pour toi

perhaps Janis jappe pour toi

perhaps Steve jappe pour toi

perhaps Benny jappe pour toi

perhaps Charles jappe pour toi

perhaps Miles jappe pour toi

 

un enfant –  un enfant pieds nus marche sur la voie de chemin de fer – Louis Thomas Hardin – c’est le nom de l’enfant – un cheval cavale sur la voie de chemin de fer – et autour un champ d’herbes jaunes  couchées – où files – tu Louis Thomas Hardin ?

 

Rupture

duel noir couleur

 

obscurité vibre colle coagule chaque particule de lumière – obscurité serre enserre le visage de l’enfant – Louis Thomas Hardin – c’est le nom de l’enfant – obscurité vibre colle coagule soude sculpte chaque particule de lumière

 

Louis thomas Hardin – c’est le nom de l’enfant

 

ce jour inscrit

ce jour s’inscrit

ce jour tisse

ce jour pousse

ce jour repousse

ce jour tire

ce jour retire

ce jour place

ce jour dépose

 

ici – maintenant – le premier son de la loge sonore  de Moondog

 

où files – tu Louis Thomas Hardin ? Sur le chemin d’acier d’éclair d’éclair furieux d’éclair de ciel de diable

 

un enfant Louis Thomas Hardin  marche sur la terre rouge

 

perhaps Muhammad jappe pour toi

perhap Frank jappe pour toi

parhaps Ray jappe pour toi

perhaps Steve jappe pour toi

 

un enfant – Louis Thomas Hardin – c’est le nom de l’enfant – il marche tête à tête avec le vent – Bach Beethoven Brahms – le vent happe sa tête – Bach Beethoven Brahms – le vent de feu happe sa tête- Bach Beethoven Brahms – un enfant marche sur la voie de chemin de fer – Louis Thomas Hardin c’est le nom de l’enfant

 

et autour un champ d’herbes jaunes couchées  – air brûle ciel visage de l’enfant – feu brûle les yeux de l’enfant – Louis Thomas Hardin c’est le nom de l’enfant – et le feu avale les yeux de l’enfant –

 

dits de Louis thomas Hardin – dits de Moondog

chant de Louis Thomas Hardin – chant de Moondog

rêve de Louis Thomas Hardin – rêve de Moondog

voix de Louis Thomas Hardin – voix de Moondog

 

rupture

 

de ses mains du carton il fait des rythmes – Louis Thomas Hardin c’est la voix de l’enfant –

 

poussière souffle son cendre souffle son temps souffle son

poussière souffle son cendre souffle son temps souffle son

poussière souffle son cendre souffle son temps souffle son

 

rupture

 

Moondog s ‘assoit là  avec le oo – avec le trimba – avec le tuji – avec le yukh – avec la voix d’un passant – avec la voix d’un autre enfant avec le battement des pas – avec le bruissement de la pluie – avec le vent sur la peau  avec le moteur d’un  taxi – avec la voix d’une femme – avec la voix d’un homme avec

perhaps Arthur jappe pour toi

perhaps Philip jappe pour toi

perhaps Leonard jappe pour toi

perhaps Brian jappe pour toi

perhaps Harold jappe pour toi

 

ana nb

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  

 

Les autres vases communicants se trouvent ici . Merci à Brigitte Célérier, pour sa toujours attentive et efficace présence.

Share

2 Comments

    J’ai pensé un moment à l’album de Bob Dylan, John Wesley Harding, sans doute une musique différente.

  • C’est un enfant qui n’a cessé de japper qu’à 83 ans

Laisser un commentaire