Pendant le weekend

#7 Cahier 44-45

Pour prendre une photo, il faut déterminer le lieu, s’en approcher graduellement et voir dans les grandes lignes les différentes dispositions (gares; ports; routes; places; mairies; églises; autres choses encore bien d’autres); s’approcher radicalement au ras du sol; faire pivoter les angles de la photo (en haut à gauche de l’image, assez fréquemment, on aperçoit la girouette); se fixer sur une vue prise; ouvrir sa capture d’écran, sélectionner la fenêtre, prendre le cliché de la fenêtre capturée; enregistrer ( donner un nom à ce fichier source, en transformer le format (.tiff le plus fréquemment dans GSV; à transformer en .jpeg); définir l’emplacement; ouvrir ses retouches; rogner pour obtenir un cadre; se méfier des angles morts; des marges (se méfier des marges qui apparaissent en blanc, tour de cadre); se méfier des marges; appuyer sur « appliquer »; enregistrer le fichier (remplacer le précédent vaut mieux); rouvrir le fichier, modifier les teintes, le cadre au besoin (réopérer comme précédemment); modifier la taille (ici au maximum six cents pixels dans la plus grande dimension); enregistrer son travail (soit remplacer le précédent fichier par celui-ci); enfin, lorsque le texte a été importé, faire de même avec les images. A chacune de ces opérations, à chacun des dispositifs employés, plantage possible. Recommencer alors où on en était; garder à l’esprit une disposition simple et optimiste, patiente et joyeuse (au besoin, poser un disque qu’on aime sur la platine).

 

 

24 Juin départ de Montefiascone et 25 arrivée à Anzio

Anzio

Embarquement sur le SS Elisabeth Willard 26 arrivée à Naples 26 Albanova Installation

1er Juillet : Je suis promu Cal chef. Paul Wagon lit

5 Juillet : Prise d’armes avec le Gnl de Gaulle

14 Juillet : Paul et moi décorés Croix de Guerre

17 Juillet : départ pour le bord de la mer

28 Juillet : départ pour Aversa

 
aversa la gare
Aversa, la gare

Embarquement en train pour Tarente

31 Juillet : Arrivée à Tarente à Dowles Camp (4)

6 Août : Embarquement sur le HM S/S “Durban Castle”

13 Août : Départ de Tarente. On nous révèle que nous allons débarquer en France entre HYERES et ST TROPEZ

15 Août : Le débarquement a été effectué ce matin à 7h00

16 Août : 18h00 Débarquement calme si ce n’est alerte aérienne

17 Août : 02h00 Couchons en France. À Cavalaire

18 Août : dans les Maures nuit épouvantable

19 Août : Dure marche forcée (60 km)

20 Août : Nous montons en ligne. Notre pauvre Jean le Baillet est horiblement touché par éclats. Il est mort peu de temps après

21 Août : Dans les Maures. Durs combats du BM5 sur le mont Redon.

 cycliste au Mont RedonCycliste passant devant le chemin du Mont Redon (au fond, le mont; chemin non exploré par GSV, probablement camp militaire)

22 Août : Dure attaque de la cote 100,6 Dupuis et Tragger ont été tués

23 Août : Durs combats du Btn (Maraval). Nous prenons Le Crau

24 Août : départ sur Toulon. Entrée dans Toulon (18h00). Accueillis par des tireurs isolés

25 Août : au repos à Toulon. J’écris pour la première fois depuis le 17 juillet (Bateau)

27 départ de Toulon 28 Nove (I-pour itinéraire- Sollers Méouvres, Aix en P, St Maximin St Andiol Nove)

31 départ de Nove arrivée le 1° (septembre) à Rochefort du Gard

 

 

Une fois le texte recopié, il ne me reste qu’à prendre des photos. Les lieux sont à peine décrits, il y a des dates qui ne me sont utiles que pour suivre la chronologie des combats sur les divers sites repérés (et aussi le vingt trois qui est le jour de ses vingt et un ans), seulement leurs noms (toponymes) parfois quelques fautes d’orthographe (on voit qu’il fait attention cependant; il s’agit d’un cahier de mémoire, en réalité, qu’il écrit au coup par coup, en se souvenant, au repos quelque part, une maison ici

 maison olevano romanomaison à Olevano Romano (étape au #5)

d’une jetée, là (à Anzio, sur la jetée existe un casino que j’ai tenté de capturer mais n’importe, j’avance au hasard, les lieux d’aujourd’hui pour les faire correspondre à ceux d’hier, des illustrations, des images, photos, le soleil capturé ici, un cycliste ailleurs, je passe et j’avance.

 cycliste FresseUn cycliste sur la route de Fresse (Vosges), étape au #8cycliste Fressecycliste Fresse

J’ai longuement cherché ce bateau, Elisabeth Willard (peut-être est-ce le nom d’une suffragette du 19° siècle, intituler un bateau de ce nom est-ce bien raisonnable ? L’institution militaire est-elle à ce point perméable à ce type de pensées ou d’idées progressistes ? J’ai bien peur que non…). Tout comme je n’ai que trouvé la photo du Her Majesty Ship Durban Castle

Je crois voir des espèces de rire (« Paul wagon lit » écrit l’auteur). Mais ce qui me trouble vraiment, ce sont ces incises « Prise d’armes avec le Général de Gaulle » ou la suivante « Paul et moi décorés Croix de Guerre » qui fait probablement référence à des faits qui ne sont pas mentionnés (ou seulement édulcorés) dans les pages qui précèdent…

Je ne pensais pas non plus que nous reviendrions en famille, dans les années soixante et en vacances du côté de Cavalaire (je n’avais pas dix ans, je ne sais pas je ne me souviens que de la mer, de la chaleur et des maisons louées pour un mois par les parents…).

C’est sans doute cet abîme qu’il y a entre ce que je sais et ce qui est écrit qui me confond

ce voyage à Tarente, ce débarquement traversant la mer, passant au sud de la Sicile , identifier que le groupe, le bataillon dont il faisait partie se nommait du nom de code de Roméo, penser à ces hommes d’à peine vingt ans qui se battent, qui voient leurs amis mourir, d’autres hommes pareils à eux mourir, les tuer s’il le faut, la guerre, les transports train, bateaux débarquement…

Alors, je cherche Anzio, je tombe sur Nettuno (la plage où mon oncle nous avait emmené dîner, un soir, je chercherai le restaurant au bord de l’eau), je tombe sur Lattina (bien sûr, c’est dans le voisinage), je cherche Aversa, et donc sa gare, je la trouve, repeinte, rose, belle et pimpante, avenante et je continue à explorer ce chemin, Tarente (qui est la ville, semble-t-il, la plus polluée d’Italie dit un guide),  je me souviens du massif de l’Esterel, les Maures, je découvre des villes, Noves, Sollers ou Rochefort du Gard, je regarde et je passe…

Share

2 Comments

    merci encore

  • Bataille d’Anzio… un nom historique.

Laisser un commentaire