Pendant le weekend

le petit alphabet illustré (3)

 

garde 2

On ne précise pas si les illustrations sont communes ou propres : elles sont en noir; entre les communs et les propres, je crois qu’il y a  des maximes (mais je n’ai pas repéré exactement, c’est que le temps presse, je ne sais pas exactement ce qui va se passer, je ne crois pas qu’un billet me prendra trois heures, je ne sais rien de ce qui va arriver, ce sont ces illustrations qui m’ont happé et encore n’est-ce pas le jour -un dimanche-où ces photos sont prises-les photos, on les prend toujours).

Pour l’autre partie du travail (1981 donc, le livre est ici, mais la page de garde manque : il en est ainsi des objets, ils se dérobent, ils se déchirent, s’absolvent, si on n’y prend une garde sourcilleuse, des enfants se les approprient, dans leur chambre, ils les enfouissent, ou les emportent, ou les lisent, s’en occupent), pour l’autre partie donc, je saurais plus. Je reverrai ce livre-là, un autre jour, je détaillerai le nombre de pages communes ou propres, ce qui les sépare je saurai en rendre compte, mais pour l’heure (vite) commençons au A. Comme

A comme Athènes (comme Acropole) (comme A)

athènes

On pourra considérer que , ici, il s’agit d’Athènes (ou de l’Acropole) tout en comprenant que la Grèce semble un lieu de l’histoire (et donc, ici, de la géographie) qu’il est manifestement important de rencontrer.

De la même manière que pour le h commun (« héliport  de l’allée verte ») on voit ici la capitale de Belgique : B comme Bruxelles (le trou dans la table accueillera, tout à l’heure, le parasol et son pied, pour le repas de midi)

b comme bruxelles

Bruxelles, capitale de la Belgique (un peu d’Europe aussi) en sa Grand’place comme on dit ((le lieu où s’épand l’enfant dit « manneken pis » se trouve hors cadre, vers le bas).

C comme Casablanca

c comme casablanca

« vue générale du port et de l’ancienne médina » nous apprend la légende. Ici ce n’est pas une capitale (ou économique peut-être ?) cependant, au contraire des deux premières images et de la suivante :

d comme dakarD comme Dakar

(capitale de Sénégal francophone quand même) : il n’y a pas de choix innocent, quoi qu’il en soit. Des ports, oui.

e comme EtnaE comme Etna.

Une montagne, un volcan, en Italie (« vu du théâtre grec » est-il indiqué, sans doute pour permettre l’interprétation de cette colonne à moitié détruite. Je suppose)

Un prénom, peut-être, le Dôme, les Offices, le vieux pont, toute une panoplie

f comme FlorenceF comme Florence.

A chaque image, recommencer : on se lasse. Pourquoi ne poser là que des images de villes ? Je m’en suis longtemps demandé la raison, y en-aurait-il une ? Il ne peut pas en être autrement : des illustrations de noms propres, poser des gens ? Des êtres ? Probablement serait-ce trop idéologique, pour un dictionnaire qui se doit (?) d’être froid. S’il avait fallu illustrer Genève, j’aurais posé la jet d’eau (tu vois comme je suis stéréotypé)

g comme genèveG Comme Genève. Non.

Mais il y aura quand même le lac (éponyme dirait la vulgate ?) mais pour moi, c’est autre chose, ce sont les vacances (en 62 je crois bien me souvenir, deux années de suite ? je ne sais plus)

h comme hambourgH comme Hambourg.

S’il faut à tout prix trouver un sens à ces images-là, celles qui commentent marquent indiquent des séparation arbitraires d’un dictionnaire, catégories au vingt sixième degré (la statistique me donnerait facilement le nombre d’occurrences de chacune de ces lettres, celles qui seraient les plus employées, les moins, s’en tamponne-t-on ? à peu près), s’il fallait peut-être assortir les stéréotypes de quelques mots, on s’attacherait à l’eau qui est représentée un peu partout, les ports, peut-être…

I comme Iguazu.

i comme Iguazu

Ignorant ce fleuve (est-ce seulement un fleuve ? je connais les chutes du Zambèze, celles du Niagara, qui s’associent à Marilyn Monroe- va comprendre) je recherche cet Iguazu dans mon dictionnaire (celui de 1981) qui m’annonce qu’il s’agit (précisant « magnifiques chutes ») de la frontière entre le Brésil et l’Argentine.  Car , donc, ces deux pays sont frontaliers (comme quoi, on en apprend tous les jours) (et d ‘ailleurs il s’agit d’une rivière qui se jette dans le fleuve Uruguay, qui elle même est la limite sud du Brésil : j’ai cherché des photos satellite à l’appui ces fameuses et « magnifiques chutes » mais ne les aient point repérées : en réalité, il semblerait-selon le robot, en même temps- que cette rivière se nomme Pepperi Guazu). Dépêche-toi

J comme Jérusalem (évidemment)

j comme jérusalem

« et le mont des Oliviers »

K comme Kremlin.

k comme kremlin

 

tout de même l’allié qui a gagné la guerre avec nous (il n’y a alors que seize ans…) malgré le pacte germano soviétique, malgré Staline, le goulag, la guerre froide (j’adore le bleu qui j’ai capté grâce à cette technique magique de la photographie retouchée, de l’illustration, de la représentétation) : la place rouge, vide, Nathalie enfin tout le kit en même temps, il me semble bien que, gauche cadre, se trouvent les quais de la Moskova, mais passons : pourquoi pas Moscou au M, alors ?)

L comme Londres. 

Ici quelqu’un de plus sûr (ces deux derniers items sont des invariants dans les deux dictionnaires, comme l’est, aux noms communs, le yachting) (petit caillou sur le chemin du sens ?).

l comme Londres

Je mets en entrée de blog la même image, prise de vue de nos jours par le robot (2013 il me semble) où le fameux « parlement vu de Lambeth bridge » est en travaux.

(ah non, il s’y oppose  : voici l’image tout de même

londres bridge

On trouve donc de l’eau aussi chez nos alliés de la première heure. Enfin

M comme Madrid (en 1961, le pays sous la poigne abjecte d’un petit militaire ignoble devra encore subir son exécrable politique jusqu’à sa mort, en 1975; chez le voisin de la même péninsule ibérique -j’adore ça- le Portugal, un non moins ignoble personnage sera foutu au placard-tant mieux-en 1968- je n’ai pas de rancune, j’ai de la mémoire, je n’ai pas de haine, j’ai des convictions : j’écoutais, il y a quelques jours, Olivier Rolin qui parlait dans le poste et qui disait sa joie lorsque la voiture de Carrero Blanco, ordure du même acabit que les deux précédents, le 20 décembre 1973, et oui, même combat).

M comme madrid

Il s’agit là d’une porte (mais je parviens pas à lire laquelle : on me dit d’Alcala, pourquoi pas ?).

8 illustrations de capitales, sur treize vues, voilà qui intègre probablement une vision de la même eau (géographique), onze villes, une chute d’eau et un volcan.

La suite finit le premier livre.

 

Share

2 Comments

Laisser un commentaire