Pendant le weekend

Vingt sept Quatre vingt huit

 

 

je passais dans la rue, revenant de je ne sais plus où -du dernier séminaire de l’année, si-il était huit heures et demie passée, et voilà que ce type sort de chez lui (je le croise souvent, je ne suis plus à Belleville du fait des merveilles du monde qui se taisent telles des couardes, et la population a changé le monde n’est plus le même, le décor et ses figurants, je déplore mais je m’adapte)

vieil homme rue fessart

je le vois et je rencontre quelque chose de la tragique vieillesse, un potelet au milieu, une rue et le mois de mai – tout cela a quelque chose de désespérant -si ça se trouve, il va voir sa belle en même temps- on préfèrerait

Sur le retour, aussi ce joli petit autocollant (enfin joli c’est beaucoup dire), c’est une photo qui s’intitule « Superman au bitume »

superman au bitume

(il y a cette photo de wtf neil young (il a dû péter un câble ou quelque chose, le pauvre type) qui serre la pince au fumier républicain étazunien, ça me donne envie de vomir) (je ne la pose pas, je ne tiens pas à salir cette page)

 

Share

1 Comment

    Oui, le type à la crinière jaune pour représenter « Les Républicains », il ferait bien « le job » en France aussi (des fois qu’il soit battu par Hillary Clinton)…

Laisser un commentaire