Pendant le weekend

Vingt-huit Cent soixante-quatorze

 

On met I comme Constantinople, parce que il y a quelque chose qui déraille depuis pas mal de temps dans ce pays (ils sont forts, c’es vrai, mais enfin il y a des limites : l’horreur passe son comble – une parmi quarante mille…)

Istanbul pont galatai

c’est le pont sur la Corne d’Or, un bras ou un fjord, on ne sait pas bien, ville magnifique, dans un océan de bêtise et d’autocratie (elle s’en relèvera, c’est certain, mais au présent, quelle misère et quelle horreur…)

(à part ça, l’avion solaire en a profité pour se poser dans les Emirats après un tour du monde bouclé à la vitesse éclair de – départ le 9 mars quinze, arrivée fin juillet seize…- je ne compte pas

avion solaire avant le Caire 1

(ici une image de ce qui se passait vers 6h15 le jour de son arrivée au Caire : on voit l’ambiance cool, dormir dormir… plus les tours et ratatours de l’avion au dessus des Pyramides) une aventure humaine

avon solaire 6h20 au Caire

(quelques minutes plus tard et quelques tours en plus, le « staff » est plus fringant) aventure, mais qui donne quelque chose comme un un  peu sale goût en bouche (on pense au Soudan, on pense à la Syrie, on pense à la guerre : pendant les hostilités, les aventures continuent) bof bif c’est ainsi (joli billet de Serge Quadruppani qui apparemment est classé 19° lettre de l’alphabet par les services : ça fait chaud au coeur de se savoir écouté) (l’état dans toute sa splendeur quand on entend nano 2 « soutenir »les abrutis municipaux de nos si belles plages : que ce soit ici ou à Byzance, on n’est vraiment pas aidés…) (en tout cas contre la loi travail, toujours, on manifestera le quinze septembre, ou peut-être même avant) (on a vaguement ouï que les chiffres trafiqués – lapalissade – des chômeurs -naaann mais c’est l’institut nationale de la statistique et des études économiques quand même – donnent l’imprematur à nono pour se représenter : il y pense et nous rase vraiment, celui-là)

Share

2 Comments

    Le dictateur turc est une sorte de père Ubu(rc) réincarné.

    On n’a vraiment pas envie de remettre les pieds dans ce pays : la mosquée bleue restera dans nos yeux, on laisse Erdogan étaler, sur ses mains rouges, le sang de son « coup d’État » et de la répression tous azimuts.

  • @Dominique Hasselmann : on n’en a plus envie et c’est probablement l’un des plus sales coups qu’il puisse faire à ce pays.

Laisser un commentaire