Pendant le weekend

Trois deux cent quarante sept

 

 

(le titre n’a plus aucun sens, et c’est tant mieux, c’est un repère juste)

20161031_173247

c’était en allant voir le film palmé doré au Louxor, la rue simplement, le changement d’heure

gare-2-11-16

la gare, le temps qui passe et quelques fritures pakistanaises de la rue Louis Blanc plus tard, on marchait on avançait, on tentait de voir un peu de l’avenir (le travail, la compta, l’appartement, les livres, l’écriture et le reste du monde), rejoints bientôt par les amis coin Burnouf, on passait devant ceci qu’on aime (Da Cruz déjà croisé ici, commerce ici déjà capturé par le métronomique DH)

da-cruz-galette-electrique

il fait beau il fait nuit, c’est Paris c’est presque Belleville, j’ai tout oublié mais pas cet article là (passer en librairie) d’Anne Clerval, constater qu’en effet cette ville-là avec cette municipalité-là… mais continuer la saisie, essayer d’y trouver quelque chose comme de la distinction (il n’y a pas de métier idiot), encore et toujours sur le métier

Share

1 Comment

    pour les classes populaires se réapproprier la ville ? elles n’y sont plus (sauf dans des isolats menacés où on va les regarder)

Laisser un commentaire