Pendant le weekend

Vingt cinq deux cent soixante neuf

 

 

(je passe en coup de vent j’ai des emmerdes à n’en plus finir) hier, au Wepler café l’aiR Nu pour mettre au point l’entretien de la petite fabrique du livre (la PFL) premier du nom avec l’ami libraire, puis course à travers Paris, ici, là, ailleurs banque courrier merdikàlak etc… puis encore tenter de lire (à la Fabrique : « De la banlieue rouge au Grand Paris »  (Alain Rustenholz) (20 euros, punaize) plutôt sur les architectures des habitations bon marché de la petite ceinture – communes immédiatement voisines de Paris intra muros ( wtf PIM)) puis, passé voir TNPPI (la malheureuse geignait, sans doute quelques douleurs, je ne suis pas resté, tu sais quoi ? ça me blesse profondément)

roses-24-11-16

en marchant en allant larmes aux yeux j’ai continué à réfléchir aux écrits (le livre atelier été #9 est disponible – chez wtf  amazon : il m’attendra) (il attendra même le lien, tu vois) et aux rues de Paris, découvert chez Gallimain (place du Palais) aux éditions de l’Eclat une merveille« Venise, naissance d’une ville » (Sergio Bettini), 15 euros malgré tout (le même prix que AE#9, tiens) j’ai marché dans le Palais, vu ça

noel

ouais c’est noël et ça me gave complètement vu que j’ai pas un rond (une paire de bottines assez jolies à 1500, un sac dans les cuirs à 2000, on ne doute de rien dans PIM) (si j’en avais, du pèze, ferais-je des cadeaux ? sacrifierai-je à ce rite à vomir ? eh bien, peut-être…), vu que les bons de commande etc. bof j’en ai ma claque, je continue malgré tout, je suis allé au séminaire, en sortant la rue Réaumur telle qu’en elle-même

rue-reaumur

et ce matin poème-express chez l’ami Lucien, « guerre des boutons » (je dois courir, je suis en retard, je suis en retard)

 

Share

3 Comments

    je suis assise, je ne cours pas, !a fait la différence 🙂

  • Noël à enguirlander…

  • @brigetoun & Dominique Hasselmann :merci de vos passages…

Laisser un commentaire