Pendant le weekend

Vingt trois cent quatre vingt cinq

 

 

(il faisait un temps de fin d’hiver)

et j’ai nettoyé des livres de la maison brûlée (presque rien, mais la comédie humaine Garnier – qui m’a fait penser à ce cadeau des gouvernés à ballamou je crois, ça devait être du relié pleine peau de chagrin – ces anciens premiers ministres quelle plaie) j’ai failli nettoyer l’auto, on a vu en dvd « Je vais bien, ne t’en fais pas » une fiction sur la gémellité (Philippe Lioret, 2006)

j’ai rapporté du garage les onze volumes de l’encyclopédie Larousse – dit grand Larousse encyclopédique –  de Betty -relié cuir vert

administration plus montage audio c’est ma journée (il paraît que Mélenchon a  fait un tabac dont on ne parle pas dans le poste, et que le type à gauche « a fait applaudir nono », j’en passe je fatigue) (j’ai repensé à Rome

et à Lisbonne parce que l’un des contributeurs de la série des lions va y passer semble-t-il quelques jours en mai) (à Lisbonne, pas à Rome) (lecture de l’histoire de Venise de Zorzi, des Pierres de Venise de Ruskin

puis du livre du frangin, puis de « Une fuite en Egypte » dont on fera une sorte de compte-rendu – plutôt un texte de fiction je suppose je ne sais pas exactement ce que j’écris quand je l’écris –  dans la maison(s)témoin, je pense en cuisine – ou alors ici je ne sais pas bien – bien que, dans ce livre, on ne parle pas de repas – en revanche, de photographie, oui)

Share

3 Comments

    eh oui, c’est le printemps, aujourd’hui (heureusement qu’un calendrier nous le rappelle) !

    Sur Venise, je pense toujours au livre très beau de Paul Morand, qui avait ajouté un (s) à son titre car les Venise(s) sont si changeantes.

  • Vous avez bien fait de rapporter cette édition du Larousse (vous étiez en auto je suppose), c’est une mine d’informations XXe siècle (jusqu’aux années 1960) que l’on ne trouve plus ailleurs.

  • @Dominique Hasselmann : oui, le livre de Paul Morand (dans la collection « l’imaginaire ») je l’ai lu oui (disparu…)
    @L’employée aux écritures : heureusement j’étais en auto -pas le droit de rouler pourtant, si j’ai bien compris ? – il y en a pour une bonne vingtaine de kilos – et des planches en couleurs de toute beauté… Magnifique en effet (merci Betty…)
    Merci à vous de vos passages

Laisser un commentaire