Pendant le weekend

BT2S 2 photos sur un mur

 

 

je ne suis pas sûr qu’elles soient, ces photos, ces images, ces illustrations, capturées dans l’ordre d’apparition quand on avance de la petite place sans nom (carrefour Bichat Allibert) vers l’entrée de l’hôpital, mais il paraît (disait le Chasse-Clou de Leipzig) qu’elles tiennent bon le mur, alors (les asseoir bord cadre)

tryptique à la barbe (j’y vois deux épousés, un témoin, les marches de la mairie – c’est à n’en pas douter (?) à Londres que cela a lieu) (les sourires, le noeud papillon et les petits bouquets de fleurs aux revers)

ceux-ci sont à Paris, sans doute rue de la Banque ou quelque chose de ce genre (la teinte des chaussures, peut-être ? mais les pantalons trop courts, oui) il nous faut avancer, ces gens, tous ces gens comme on en voit au cinéma, expos ou concerts, des milliards d’autres humains

(les chapeaux les lunettes la teinte bien sûr) des couples dans les rues, la pose le sourire, les images valent ce qu’elles peuvent

le jaune et le rouge je crois, chapeau capuche, le graphe (?) en arrière plan « j’y arive pas » – je ne sais pas non plus mais j’y vais – faire la part des choses entre parenthèses ce qui attire le regard, je ne suis pas tellement sûr du dispositif mais OSEF un petit peu, quatre couples comme on voit pour finir une enfant

grimée, petit bolide, le ruban à la poignée, Londres encore j’imagine, l’uniforme d’écolière upper class (?) quelque chose dans le style.

Nos remerciements à B2TS (C) (marque déposée INPI)

Habiller les murs de la ville ? J’ai retrouvé ceci publié certainement il y a quelques années, je vous le donne avant d’aller voter (pfff) (le travail, les efforts et les contraintes). Bon dimanche (comme dirait le notulographe – qui ne sert pas aujourd’hui).

 

Share

2 Comments

    sont tous très chics… pourraient être candidats, sauf l’enfant bien sûr, laissons lui une chance

  • le pont enveloppé, c’est si loin !

Laisser un commentaire