Pendant le weekend

Vingt trois huit cinq cent quarante et un

 

faisait doux, pas vrai ? je suis resté à la maison (administration, tva, comptes etc faîche)

j’ai pensé à écrire pour l’atelier un texte qui semble difficile, tourner la consigne peut-être, réfléchir, j’ai continué la lecture de « Ces gens-là » (une merveille à n’en pas douter, Colette Pétonnet cnrs éditions 1968) et « GEnove » (Benoît Vincent, othello attila 2017) une autre merveille à n’en pas douter non plus

j’ai pensé au voyage de la mi-septembre, reçu un mail de travail à vomir, pris un verre avec A. et G. au café vert et préparé à manger. Fait doux, je continue (les images sont de 2012, lors du voyage à Kelibia).

Celle-ci du quai (merci à B2TS)

Share

2 Comments

    pour le début (sauf que j’ai tourné autour idée papiers, fraiche… sans agir – cela donc et la difficulté de l’atelier) suis en fraternité

  • Comme deux lettres égarées du HOLLYWOOD de la pancarte sur la colline surplombant L.A….

Laisser un commentaire