Pendant le weekend

MD & C 5 et 7

 

 

 

 

Deux précautions valent mieux qu’une : je suis allé regarder un peu ce qui se trame vers le monument à l’invention de la photographie, et à son inventeur (le roi asphalte aidant je crois bien) Nicéphore Niepce (je crois bien aussi me souvenir que dans le sous terrain qui dessert les voies de chemin de fer en gare de Beaune, se trouve aussi une espèce de monument à la gloire de ce Nicéphore-là) : ici la carte postale retrouvée par Yannick Vallet

le village en question se nomme Saint-Loup-de -Varennes, là une image du robot en contre-jour (aucune notion d’image, ce robot)

et ici une autre plus conforme

disons (on ne se rend guère compte de l’échelle (l’image de la carte postale en informe, elle)). Un des décors du début du Cercle Rouge.

Ici un des décors du Samouraï : 

agrémentée de ces immeubles immondes, c’est la gare désaffectée du Boulevard Masséna (13°) – il y a sûrement une opération municipale et immobilière ici, à n’en pas douter – en août 2016, on la voit ici en juin 2015

on a détruit depuis longtemps la passerelle qu’empruntait le Samouraï passant par l’arrière, en mai 2008 :

puis en août 2016 :

Coins un peu improbables de Paris, cinquante ans après.

La suite au prochain numéro (on construit, on avance, on continue : 8 : l’avenue Paul Doumer puis les Champs Elysées au coin de l’avenue Carnot) (dans l’ordre des préférences cependant : « le Cercle Rouge »(1970) puis « le Samouraï » (1967) puis « Un flic » (1972) qui vont (il me semble) dans le sens du chemin pris par le comédien – à peine si on ne perçoit pas les chevilles qui enflent… – enfin, soyons raisonnables, l’homme se trouve à l’hôpital, qu’on lui laisse la paix) (j’aime tant « l’Armée des Ombres » (1969) cependant – il n’y est pas, certes)

Le carnet MD&C se poursuit jusqu’au point 12 et au 20 octobre malgré l’abandon, faute de financement, je suppose, et malgré le soutien du passage à la radio france culture de YV de son projet de refaire la route empruntée au début du Cercle Rouge.

Share

1 Comment

    suis très petite vieille réac devant les transformations… pas très macronienne

Laisser un commentaire