Pendant le weekend

10 10 six cent vingt deux

 

 

dans le même temps qu’on a cru à la grande panne – mais elle n’a affecté, semble-t-il que le serveur OVH – le port de mon appareil photo a rendu l’âme – je fais réparer ? – hier ça s’est ligué contre le billet, mais n’importe, voici une image avec copyright (de qui, je ne sais)

c’est en Asie, Corée du Nord, Pyongyang, ce doit être un groupe de touristes (y’a du vent), la place est emplie de ce type de statuaire architecturale (c’est en réponse à l’ami Olivier Hodasava qui s’est promené par là, il y a quelques jours).

Pas eu le temps de faire autre chose que de la saisie, il faut en finir (j’attends que les choses avancent du côté administratif, c’est pas la belle vie jt’assure même si pauvreté n’est pas vice) (les ignobles ont encore frappé, quelle plaie…) (mes amis, où sont-ils ?ah oui, le photographe a ouvert son site, alors il est ici, on en reparlera) je me prépare au numéro 7, j’emmagasine des images dont celle-ci

(les marches sont celles qui mènent à la Salue, le grand canal, la chambre de F. au Gritty) ou cette autre

les fêtes de l’hôtel – on sait s’amuser, pas vrai ? la chambre, modiquement, à 500 la nuit -pas pour cette chambre quand même, reste calme)

au ciné « Pour le réconfort » (Vincent Macaigne, 2017) (nul et moche, à classer avec la palme d’or Cannes 2017 dans les productions les plus odieuses de l’année)

Share

3 Comments

    bon, je retiendrai non le film mais (merci) le lien vers le photographe 🙂

  • et tous mes voeux pour l’appareil

  • Le « port » de ton appareil photo aurait rompu les amarres ? C’est un coup du grand Canal… (mais bientôt, au pied du sapin, un cadeau de Macron !).

    Vu la bande annonce du film que tu mentionnes : ça ne donne pas envie !!!

    :-))

Laisser un commentaire