Pendant le weekend

Huit onze – six cent vingt

 

 

il s’agit juste de tenir quelques mois – découvert abyssal comme il se doit, agios à l’avenant, mais juste quelques mois – la saisie est en cours, bosser comme stakhanov (je n’y parviens pas, je sors) croiser ce spécimen sur le pont en allant chercher le repas (casse-dalle jambon fromage crudités plus amandine à la framboise plus une bouteille d’eau : 6 euros)

midi moins le quart (tout à l’heure quand je repasserai dans l’autre sens, sa conjointe – sa soeur, son amie, sa tante, son amante, qui peut savoir ? – sera venu le décocher et il marchera comme vous ou moi sur l’avenue (j’aime assez son ombre, là et ses sacs en plastique rose et bleu), au soleil (à Paris, comme dans toutes les villes qui se respectent, j’imagine), soleil équivaut à pollution malgré les vélos payés à prix d’or, ou les voitures du magnat des ports africains (on ne va commencer à compter les déchets nucléaires, vu qu’on n’est pas là d’en sortir bien que nous disposions, ici, et c’est une fierté, d’un ministre cosmétique au régime qui s’est « donné » un an pour agir) (on ne rigole pas : le prix Goncourt de l’année dernière a été recruté par son très gracieux monarque micron un pour en jeter, mais je ne sais pas où exactement – droit de la femme, de la francophonie ou autre probablement… Un vrai conte de fées) (comme quoi, ça mène à tout, il suffit de gagner) (très éloquent, le documentaire sur france q dans l’émission au titre racoleur et puant en diable – c’est moitié galeux qui doit aimer ça, on imagine – noter le discours hypocrite de celle qui n’est pas encore la chargée de mission à la culture – le document est une rediffusion de l’année dernière)

c’est à la nuit qu’on sort (cinquante au compteur) et comme on les double souvent (l’homme ombré de ce midi non, pourtant mais là, oui)

ici aussi on posera les deux ( on choisit la 2 mieux cadrée peut-être ou quoi ? l’irruption de l’ocre des arbres en bas du cadre ?)

Comme dit l’autre : continuer…

 

Share

3 Comments

    l’irruption de l’ocre… oui je crois
    et pour le reste ne rien toucher

  • beau serpent nocturne… Hulot devrait avoir au moins l’énergie… de démissionner ! On se doutait bien qu’il aurait des bâtons dans les roues avec Edouard Philippe + Bruno Le Maire… 😉

  • @Dominique Hasselmann : le cynisme de ce journaliste… c’est à gerber.
    @brigetoun: laissons cela en l’Etat…

Laisser un commentaire