Pendant le weekend

20 janvier 692

 

 

il tombe de l’eau et comme tout le monde ici, j’ai un vague à l’âme continuel (on devrait aller au cinéma) hier vu cette exposition proposée par ce chanteur (il a pris quelques photos dont celle-ci – Elli Medeiros en 2014 (on ne peut pas ne pas l’aimer)

(anniversaire avant-hier) (sa soeur – ce n’est pas sa soeur, tiens… – qui réalise son film sur la révolution des oeillets au Portugal de 1974, « Capitaine d’avril » (1999) pas vu tu le crois ?) (que de lacunes dans une vie de spectateur ciné – écouté quand même l’émission avec Jeanne Moreau au festival Premiers plans d’Angers, en 2011, je crois bien) (sinon bosser, la pluie, et lire, avant d’aller dîner chez les amis d’une rougaille de saucisses) (dès que je peux je le loue)

Cette autre image capturée dans l’expo (on te donne un casque – je déteste ça – grâce auquel tu peux écouter ce que raconte le chanteur – Etienne Daho – j’ai gardé le truc à la main – il y a un juke box à 200 chansons, sans Bertrand Belin et ça, c’est une vraie faute de goût) (on ne peut pas tout faire, je reconnais, tout comme je reconnais n’être pas très bon public – c’est à la cité de la musique, tu entres et derrière la librairie, c’est là 11 euros quand même) (les) Rita Mitsouko) (le destin parallèle peut-être de ces deux chanteuses)

 

 

 

 tôt, 20 janvier 2008, 09:29

« deux croissants normal »
« un malabar et… deux baguettes moulées… et le truc avec le chocolat, là… « 
« une baguette pas trop cuite »`devant le zorba, ils sont, là, ronds comme des billes, pour leur after, la grosse espace de l’autre côté de la rue qui vomit sa musique, le marchand de légumes qui soupire ; le travesti qui insulte le petit noir qui lui manque de respect « raciste ! petit con ! montre-la moi ton épée…! ». faubourg du temple, 8 heures 7, sur la placette devant la banque, les péripatéticiennes chinoises n’y sont pas

Share

3 Comments

    Jeanne Moreau éternelle et vie parisienne, merci – provisions pour ma journée

  • Elli Meideros, oui…
    Etienne Daho : si ses photos sont aussi molles que ses chansons…, bof.

  • @Dominique Hasselmann : les diverses photographies proposées sont des portraits – ceux dus à l’artiste chantant mollement sont cinq fois plus grands, en surface, que les autres…
    @brigetoun : une personne formidable… (on y parle de ce livre, « Jeanne Moreau, l’insoumise » Jean Claude Moireau, Flammarion 2011, qu’il va me falloir trouver…)
    Merci de vos commentaires

Laisser un commentaire