Pendant le weekend

680 – 7 janvier

 

 

 

(trois années passées – le matin, je ne sais plus, un mercredi je me souviens, le soir à République) (le noir) trimballé par le travail et une espèce d’urgence – la grippe peut-être aussi bien – toux sans fièvre – dans le froid – verre à l’inauguration de l’exposition de Mathilde Roux (ici un de ses livres d’artiste – magnifiques)

reçu de la part du Chasse-clou (aka Dominique Hasselmann – merci…!) celui-ci directement en droite ligne de Bâle (le #319 – chiffre qui évoque (ainsi qu’on travaille aux P/E de l’ami Lucien Suel) la section de Pierre Schoendoerfer (y’en a deux de trop je sais bien, mais ce ne sont qu’évocations)

ce passage par Gênes parce que j’y travaille aussi (la Lanterne)

cette autre image (taxée) où on reconnaît l’un des héros de l’enfance (je ne suis pas certain qu’il soit cité dans l’atelier dont il sera question à la photo suivante)

et enfin cinéma : image tirée du film « Les Misérables » (Jean-Paul Le Chanois, 1958) (du temps de la bossa nova des JLG/FT/CC/JR/ER et consorts) (monsieur Madeleine -alias Jean Gabin – Jean Valjean pour les intimes – Thénardier (Dédé Bourvil, dis-moi), Cosette (Béatrice Altariba) et Eponine (une des filles Thénardier – Sylvia Montfort, mais oui madame)

au cinéma « L’usine de rien » (Portugal, Pedro Pinho, 2017) magnifique magnifique (on pense à ces films de Miguel Gomes, « Mille et une nuits », « Tabou », etc…) à ne pas manquer, si possible…

« El Présidente » (Argentine, Santiago Mitre, 2017) un homme « normal » possédé par une espèce de pouvoir occulte bien réel (dommage, on n’explique rien, ne donne rien, laisse ouverte une fin) (pour ma part, j’entends que le pouvoir qu’il exerce lui permet de se débarrasser de son gendre)

en dvd « The right stuff » (L’étoffe des héros) (Philip Kaufman, 1983) étazunien caustique…

Bon week-end

Share

4 Comments

    week-end aver le plaisir de vous lire
    et en conséquence l’envie de voir l’usine de rien

  • @brigetoun : film formidable qui sera chroniquée en maison(s)témoin après « Les bienheureux » (film formidable qui sera chroniqué demain)… Merci du passage (des passages et recommandations…)

  • L’Etoffe des héros : on a du mal à imaginer un film français équivalent (c’est vrai que, même avec Macron, on n’est pas encore allés sur la lune)…

    « Les Bienheureux » : oui, j’y pense !

  • @Dominique Hasselmann : nous on a « Tanguy et Laverdure » quand même (dans le genre je veux dire)(Gérard Pirès, 2005)… hum.(ou alors la série télé) (re hum)

Laisser un commentaire