Pendant le weekend

samedi 17 février 719

 

 

attrapée chez Métronomiques de l’ami Dominique Hasselmann cette image (portrait de Mr. Félix Fénéon, par Paul Signac)

on dirait qu’il tend une de ses nouvelles en trois lignes (exposé dans le galetas à Bernard, dans le bois de Boulogne) ou n’est-ce qu’une orchidée ?

reçu par la poste ce cliché d’un des deux temples (édifiés sur la place la Liberté à Taïpei) encadrant le mémorial à Tchang Kaï-chek

 

au cinéma « Gaspard va au mariage » (Antony Cordier, 2017) jolie réussite (musique magnifique (Thylacine, qui avait aussi oeuvré à celle de « De toutes mes forces » (Chad Chenouga, 2017)), photo du même tonneau (Nicolas Gaurin), des acteurs et de la drôlerie, une comédie comme on les aime) (mieux vaut aussi aimer les animaux)

 

Share

3 Comments

    remarqué aussi ce Signac (et n’en avais jamais vu aucune reproduction) – peut-être est ce à la fois un narcisse et ses nouvelles ?

  • Les « nouvelles en trois lignes », c’était une belle idée.

    Comme aussi certaines architectures : Jean Nouvel, par exemple ! 🙂

  • @Dominique Hasselmann : ah si ce Jean-là ne nous avait laissé que trois lignes… :°))
    @brigetoun : le fond du tableau est beau aussi…

Laisser un commentaire