Pendant le weekend

28 février 730

 

(ça avance ? un peu avec les ateliers de Pierre Ménard « écrire et photographier » en ligne, chouette) (on va essayer de s’y coller : le plan, c’est de raccorder avec le reste, on verra) hier, repas chez A. (morteau lentilles chardonnay – encore merci) où un livre retraçant l’oeuvre de Nicolas de Stael a attiré l’attention  – la biographie du peintre par Laurent Greilsamer je crois, magnifique aussi mais sans image (Le prince foudroyé fayard ou livre de poche) –

continuer le bazar (maintenant saisie saisie saisie: bif bof) travailler (c’était l’anniversaire de J. champagne fraisier ça va bien) (le rhume va mieux) dur dur (demain début mars, yes !)

 

 

couple (mélico), 29 février 2008, 08:38

Elle, 80 ans, bon pied bon oeil, c’est elle qui conduit, lui 83 ans, un avc il y a trois mois, il touche sa tête, là où il a été opéré quand il ne se souvient plus, beaux, propres sur eux, souriants, des regards merveilleux, dans leur boutique qu’ils ont bâtie en soixante ans, et maintenant, voilà, le gendre, les enfants, les petits enfants, les arrière petits enfants, toute une vie en deux heures

 

Share

2 Comments

    Je l’ai, ce livre de Greilsamer (ancien journaliste du « Monde »), mais les peintures on les trouve ailleurs, pas besoin d' »illustrer » cette biographie…

    Lui, il n’a pas déposé un « bleu Staël », il a bien fait.

  • les ateliers de Pierre Ménard projet de m’y coller, mais juste projet on verra
    et une fois encore plaisir tendre de la notation finale
    pour Stael ai peu lu et pas ce livre mais reste dans la contemplation (primaire la fille) à chaque rencontre

Laisser un commentaire