Pendant le weekend

25 avril 786

 

 

nouveau disque dur, nouveau système d’exploitation (finies les mises à jour interminables et inopinées de windows 10) mais reprendre en main un nouveau moyen de travailler (ubuntu) et de choisir et traiter desimages (ça faiche grâve) la première sera pour les bulgares

sous cette wtf application gimp (masquer l’immatriculation prend dix minutes, mettre au format tout autant et ça ne marche pas) (ces machines me font souverainement braire) rien n’oblige en effet, les images et les couleurs sont moches et je suis fatigué (allé voir un jeune médecin (25 e) qui avait l’air drôlement embêté de ne rien me trouver… exploration fonctionnelle quand même plus prise de sang plus radio des poumons, je ne suis pas certain, n’importe)

c’est le printemps, t’as vu – j’ai perdu mes habitudes, c’est peut-être aussi bien, mais elles me manquent – pas certain de pratiquer le numéro 4 de monsieur Ménard, mais il se peut tout de même – ce sont les images qui m’embêtent surtout (et la bronchite, m’a prescrit de la ventoline, absolument détestable) croisé cette image de B2TS (coin Charonne Saint Bernard, sur l’église apostolique quelque chose)

(je ne recadre plus, c’était un jeu, un amusement, pousser les couleurs changer le cadre : ça va revenir, désolé pour le moment) (j’ai vu que ce minuscule cintré orné de sa bobonne rose était aller faire sa cour au peroxydé, et j’ai pensé aux années trente, à cette saloperie de duce et ses immondes rodomontades)

pour finir une contraptonymie comme on les aime (faudrait savoir)

 

culture en diable, 16 avril 2008, 22:19

hier, c’était Bach (par E. et C.), Castello, Monteverdi, Bartok (par E.), Telemann, Forqueray et Scarlatty ; aujourd’hui, c’était Portzamparc, Lyon, Michelin… on fait dans la culture, ces temps-ci…

Ajax, 17 avril 2008, 12:23

Roi de Salamine, devenu fou, il égorgea les troupeaux des Grecs, croyant tuer ses adversaires (bon, je cite, je ne cite que le Larousse petit édition 1982 dépôt légal 1980) : attention aux ménages (les moutons, les poussières, les fenêtres, tout ça…)

5. grand âge, 17 avril 2008, 22:34

Aujourd’hui journée spéciale : au début, il n’arrive pas à descendre du 46, je l’aide il porte son sac de pain baguettes coupées en 2, deux béquilles ; à l’arrêt suivant, un grand type, noir, sapé comme un prince, il va à saint louis, il a sa valise (« non juste des examens » me dit-il quand je lui pose la question) ; cet après midi, un tourneur outilleur de Billancourt (oui, ms : il n’a pas connu Amand « vous savez, les noms hein… ») qui a embauché en 38, fini en 81, pour se retirer vers Pirou (juste à côté de mes vacances, ça crée des liens…), à présent à Gambetta, 88 piges au compteur, le plus ancien de la bande…

Share

2 Comments

    juste le plaisir de vous retrouver malgré difficultés

  • plaisir aussi à vous lire à nouveau, même pas recadré ni recoloré : les mots comptent aussi.

Laisser un commentaire