Pendant le weekend

25 mai 816

 

ouverture bientôt

café au Paris Rome, lecture de « l’affaire Moro » (Leonardo Sciascia, 1978 – trad.JN Schifano) et je vois ici (merci pour la lecture et le livre) que cet épisode abjecte de l’humanité ne s’oublie pas (encore qu’on voie au pouvoir en ce pays la peste brune qui revient) – j’en fais quelque chose peut-être pour la piscine si j’y arrive – une petite alimentation générale dans les oranges

marcher, avancer, malgré les odeurs nauséabondes des médias régimaires ((c)AG) le voyage de l’abruti chez l’autocrate – je vais aller travailler ça me fera les pieds – ce matin à Orly,

(une horreur pour décorer le terminal sud) (peu importe aller retour en une petite heure) pas certain que j’aille défiler demain, on verra – fait chaud.

 

6. relu, 24 mai 2008, 19:14

pas arrêté de courir (pull-over boîte enquêtrice essence ) mais relu avec la pluie « vies minuscules » et rendu compte de cette sorte de haine pour un des grand-pères (cette sorte de ) : mon bon génie Pape dont j’aime me souvenir du canif

et quelques fleurs (en spéciale dédicace à Emma, Mathilde et Anne – tirs groupés d’anniversaires…)

Share

1 Comment

    dans le ici il y a aussi Bader (et l’avocat arrêté à Paris… il ne dit pas que c’était dans un immeuble que je gérais)
    vois mal comment on pourrait oublier

Laisser un commentaire