Pendant le weekend

27 juin 849

 

 

mes contemporains boivent dans le métro, regardent des séries,vont au travail, portent la barbe et tshirts à l’effigie de groupe de métal type pile/secteur des robes les cheveux tirés en chignons, matin vers neuf direction place d’Italie

une jolie photo d’Edith Piaf et de son Marcel – qui peut dire comment aurait tourné cette affaire-là ? – James Dean, Jimmy Hendrix, et tant d’autres (Norma Jean) ôtés à notre affection dans leurs jeunes années…

c’est que j’illustre à tour de bras (hier, je n’ai pas trouvé de signalement du tour du monde virtuel, mais j’avais ça en magasin

le dôme de Tokyo, vide de ses spectateurs tandis qu’une équipe s’entraîne (c’est du base-ball il semble) (l’amour pour ce sport de nos amis nippons ne cesse de m’étonner)

au cinéma Sofia (Meryem Benm’Barek, 2018) scénario en acier, pas mal mais salle comble (avant première « happy few » ah ma chérie (smack smack) oh je n’ai qu’un tout petit rôle » etc…) parti avant la causerie de la réalisatrice sous le beau temps

une autre plus grise

puis la gare

 

6. assis les bras croisés, 30 juin 2008, 23:39

Il était assis devant moi, je lui ai expliqué que ma mère déteste les médecins, et toute la clique qui va avec : les médicaments, les analyses, les aides thérapeutiques ; il en est resté bouche cousue. Parler vrai.

Share

1 Comment

    J’ai toujours trouvé que Marcel Cerdan avait eu un nom prédestiné… 🙂

Laisser un commentaire